Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V)
Plein écran
Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) © rv

Manifestation à Bruxelles: Pieter De Crem assure que Rudi Vervoort “n'a pas donné de signal”

Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) a renvoyé mercredi en commission de l’Intérieur de la Chambre la responsabilité de l’autorisation de la manifestation contre le racisme de dimanche à Bruxelles aux autorités de la capitale. "Le ministre-président bruxellois (Rudi Vervoort, PS, ndlr), qui exécute les responsabilité de gouverneur, n'a pas donné de signal qu'il y aurait des problèmes ou que mon initiative était nécessaire.”

  1. “Non”, Sophie Wilmès n’était pas en colère, assure Philippe Close
    Play

    “Non”, Sophie Wilmès n’était pas en colère, assure Philippe Close

    Le bourgmestre de Bruxelles-Ville Philippe Close a rencontré mardi matin, durant environ 1h30, la Première ministre Sophie Wilmès, en présence du ministre de l'Intérieur Pieter De Crem et du chef de corps de la police de la zone Bruxelles-Ixelles Michel Goovaerts. "Lors de cette réunion, il a été rappelé que la Belgique reste en situation de crise sanitaire et que la sauvegarde de la santé des citoyens doit avant tout rester la priorité", ont indiqué Wilmès et Close dans un communiqué commun.
  2. Sophie Wilmès: “Ces rassemblements contreviennent aux règles déterminées par le CNS”

    Sophie Wilmès: “Ces rassemble­ments contrevien­nent aux règles déter­minées par le CNS”

    Dans un message adressé à tous les Belges et partagé sur les réseaux sociaux, Sophie Wilmès est revenue sur la polémique née des manifestations organisées le week-end dernier pour lutter contre le racisme alors que le pays est toujours sous l’emprise de la crise sanitaire liée au Covid-19. Elle rappelle que ces rassemblements sont contraires aux règles instaurées par le Conseil national de sécurité et ne doivent pas constituer un “précédent”.