BELGA
Plein écran
© BELGA

Manifestation des syndicats à Bruxelles: “Le virus qu'il faut combattre, c'est la pauvreté”

La FGTB, la CSC et la CGSLB se sont réunis lundi sur la place Victor Horta à Bruxelles, ainsi que dans d'autres villes du pays, en faveur d'un système de sécurité sociale renforcé. Mêlant discours, chants, coups de sifflet et témoignages vidéos, les trois syndicats ont exigé que la lutte contre la pauvreté soit une "priorité absolue".

  1. “Une répartition différente de l'enveloppe bien-être”: la réponse de la FEB aux syndicats

    “Une répartiti­on différente de l'envelop­pe bien-ê­tre”: la réponse de la FEB aux syndicats

    L'enveloppe bien-être peut et doit être mieux répartie, réagit lundi matin la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) aux actions menées dans tout le pays par la FGTB, la CSC et la CGSLB pour réclamer une hausse des allocations sociales, alors que les entreprises, "après des semaines de confinement, sont confrontées à la plus grave crise économique connue depuis des décennies", déplore-t-elle.
  2. Le geste solidaire de plusieurs sociétés pour venir en aide aux victimes des inondations

    Le geste solidaire de plusieurs sociétés pour venir en aide aux victimes des inondati­ons

    Suite aux inondations, les Belges se mobilisent pour venir en aide aux personnes sinistrées. Des gestes qui ne rendront pas forcément leur proche ou leur maison aux personnes qui ont tout perdu dans cette catastrophe, mais qui on le mérite d’exister. De nombreux citoyens donnent un coup de main aux personnes sinistrées sur place ou encore font don de meubles, d’électroménagers et de toutes sortes de choses dont ils ne se servent plus. Et ils ne sont pas les seuls à vouloir aider leur prochain.
  3. Actions syndicales et métros bondés: la Stib lance un appel à ses voyageurs

    Actions syndicales et métros bondés: la Stib lance un appel à ses voyageurs

    Les actions des syndicats organisées ce lundi 28 septembre au niveau national ont un impact important sur le réseau de la Stib. Le métro est particulièrement touché. La Stib invite ses voyageurs à n’emprunter les transports publics que s’ils n’ont pas d’autres alternatives ou à décaler leurs horaires, afin d’éviter de surcharger les lignes qui circulent et permettre à ceux qui en ont vraiment besoin de se déplacer en toute sécurité.