Le professeur Marius Gilbert.
Plein écran
Le professeur Marius Gilbert. © Capture d'écran RTBF Auvio

Marius Gilbert: “Ici, on fait vraiment des yo-yo et le politique y participe”

L’efficacité des vaccins qui s’amenuise et les personnes vaccinées se pensant invincibles: voici deux des raisons de cette quatrième vague selon Marius Gilbert, vice-recteur et chercheur en épidémiologie à l’ULB. Mais pas seulement.

  1. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  2. Flambée des prix de l’énergie: pas encore d’accord sur la manière d’alléger la facture

    Flambée des prix de l’énergie: pas encore d’accord sur la manière d’alléger la facture

    Le conseil des ministres restreint (kern) n’est pas encore parvenu à un accord sur la manière d’alléger la facture énergétique. Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) et la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten (Groen) ont présenté vendredi matin leur mémorandum avec une analyse des différentes propositions. Les travaux se poursuivront lors d’un prochain kern.
  3. “Le comité de consternation”, “foire à la confusion”, “le fil est rompu”: les critiques pleuvent sur le dernier Codeco

    “Le comité de consterna­ti­on”, “foire à la confusion”, “le fil est rompu”: les critiques pleuvent sur le dernier Codeco

    Tout ça pour ça. Alors que la situation devient urgente dans les hôpitaux, un Codeco express a eu lieu vendredi afin d’opérer un nouveau tour de vis, le troisième en moins de trois semaines. Cette fois, difficile d’échapper à des mesures strictes et larges, pensait-on. Mais la réunion a tourné au fiasco, les participants campant sur leurs positions, et n’a accouché que d’un compromis “décevant” qui ne satisfait finalement personne. Ce samedi matin, la presse belge dénonce “la grande confusion”.
  4. “On aurait pu prendre des mesures plus drastiques”, regrette Frank Vandenbroucke
    mise à jour

    “On aurait pu prendre des mesures plus drastiques”, regrette Frank Vandenbrou­c­ke

    De nouvelles mesures de restriction entreront en vigueur dès samedi, ont décidé vendredi les différents gouvernements du pays à l’issue d’un comité de concertation. L’enseignement est notamment visé à l’heure où le “moteur” des contaminations paraît surtout tourner chez les plus jeunes. Tout le monde ne semble toutefois pas satisfait. Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, a jugé le compromis atteint “décevant”.
  5. Marc Van Ranst sceptique: “On ne combat pas une épidémie avec de l’espoir”

    Marc Van Ranst sceptique: “On ne combat pas une épidémie avec de l’espoir”

    "C'est toujours trop tard", a déploré vendredi le virologue Marc Van Ranst, à l'issue du Comité de concertation. "Vous ne pouvez pas sauver le chou et la chèvre", a-t-il déclaré au micro de la chaîne de télévision flamande, VTM. "Parfois, il faut être audacieux. Des masques buccaux dans les écoles dès l'âge de six ans et des compteurs de CO2 obligatoires dans les salles de classe : cela aurait pu être fait il y a un an. Alors, le problème ne se serait pas posé dans les écoles."