Plein écran
© BELGA

Maxime Prévot exclut une coalition avec la N-VA

"Nous ne préconisons nullement la reconduction de la suédoise. En aucun cas le cdH ne veut être un parti d'appoint à une suédoise bis", a déclaré mardi Maxime Prévot, président du cdH, dans le journal L'Echo. 

Le président du cdH est clair: "en aucun cas le cdH ne veut contribuer à la mise en place d'un gouvernement avec la N-VA". "Notre souhait est d'unir les forces francophones et les autres forces flamandes pour que la N-VA soit sur le banc de touche", poursuit Maxime Prévot.

"Nous avons PS et Ecolo qui proposent le modèle PTB et le MR qui propose le modèle N-VA. Nous ne voulons ni de l'un ni de l'autre", ajoute M. Prévot.

La réaction de la N-VA

“Le cdH apporte enfin les éclaircissements que le CD&V refuse de livrer”, a réagi mardi la N-VA alors que le président des humanistes francophones, Maxime Prévot, a affirmé, dans les colonnes de L’Echo, que le cdH “ne veut être un parti d’appoint à une suédoise bis”. “En aucun cas le cdH ne veut contribuer à la mise en place d’un gouvernement avec la N-VA. Notre souhait est d’unir les forces francophones et les autres forces flamandes pour que la N-VA soit sur le banc de touche”, a-t-il ajouté.

“Le 26 mai, le choix sera clair: ou les Flamands seront dirigés pendant les 5 prochaines années par un front francophone rouge-vert, complété des chrétiens démocrates, ou les Flamands votent pour que la N-VA soit suffisamment forte pour éviter cette situation”, a affirmé la N-VA.