Maxime Prévot réveillé à 4h du matin par des gilets jaunes, sa maison vandalisée

VideoMaxime Prévot, président du cdH et bourgmestre de Namur, a été réveillé à 4 heures du matin par une douzaine de gilets jaunes, rapporte l'Avenir.

Les activistes ont tagué le domicile de l'homme politique et ont planté des calicots dans son jardin. Utilisant des couvercles de casseroles pour se faire entendre, ils ont également frappé aux fenêtres et sonné à la porte.

"Réveiller tout le monde à quatre heures du matin, des gosses qui doivent aller à l'école, ce n'est pas le meilleur moyen d'entamer un dialogue. Si votre souhait est vraiment de discuter", a répondu le centriste, pieds nus, aux manifestants. Ces derniers sont repartis après quelques minutes d'échange.

"La seule demande intelligible qu'ils ont formulée quand je suis descendu et que j'ai pu comprendre entre les propos agressifs était l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC)... heu... comment dire ?... vous pensez vraiment que c'est en agissant de la sorte que vous obtiendrez plus d'écoute ??", a réagi ce matin Maxime Prévot sur Facebook, postant quelques photos de sa maison vandalisée.

Aucune plainte ne sera cependant déposée. "Les dégradations ne sont pas irrévérsibles et ne nécessiteront pas l'intervention de corps de métier. Qui plus est, je ne suis pas capable de les identifier. Je ne veux pas faire perdre du temps à la police, qui a bien d'autres choses plus importantes à faire", conclut M. Prévot.