Le président du cdH a été sorti de son lit par des jeunes agriculteurs pour ensuite discuter des mesures à mettre en place pour améliorer la situation financière des agriculteurs.
Plein écran
Le président du cdH a été sorti de son lit par des jeunes agriculteurs pour ensuite discuter des mesures à mettre en place pour améliorer la situation financière des agriculteurs. © BELGAONTHESPOT

Maxime Prévot sorti de son lit par des agriculteurs

Le président du cdH, Maxime Prévot, a été symboliquement sorti de son lit jeudi matin par une délégation de la Fédération des Jeunes Agriculteurs. Celle-ci s'est rendue chez le leader du parti humaniste vers 07h00 avec deux tracteurs. 

  1. Fermeture des bars à 23 heures et interdiction de se rassembler la nuit: la Région bruxelloise serre la vis
    Mise à jour

    Fermeture des bars à 23 heures et interdicti­on de se rassembler la nuit: la Région bruxelloi­se serre la vis

    Les cafés et les bars (mais pas les restaurants) de la capitale devront fermer leurs portes dès 23 heures, à partir de lundi et durant les trois prochaines semaines. Les contrôles des rassemblements seront renforcés entre 23 heures et 6 heures du matin pour veiller au respect de l’interdiction de ceux de plus de 10 personnes. Ainsi en a décidé samedi la cellule bruxelloise de crise réunissant les bourgmestres des 19 communes de la capitale, la haut fonctionnaire Viviane Scholliers, les représentants de la Commission communautaire commune et des zones de police.
  2. Zoë ne porte pas de masque pour des raisons médicales, son école la traite comme “un paria”

    Zoë ne porte pas de masque pour des raisons médicales, son école la traite comme “un paria”

    L’Institut d’Agriculture et d’Horticulture d’Oedelem, en Flandre occidentale, est sans pitié pour une jeune fille de 15 ans qui, pour des raisons médicales, ne doit pas porter de masque buccal à l’école. Zoë Van Eekel doit s’asseoir au fond de la classe derrière une vitre en plexiglas, n’est pas autorisée à aller aux toilettes si quelqu’un d’autre est présent et doit garder une distance d’un mètre et demi avec tout le monde. Furieux, ses parents ont décidé de la garder à la maison. “Notre fille est traitée comme un paria”, regrette son père Cédric.