Plein écran
Michel Lelièvre © Photo News

Michel Lelièvre est sorti de prison

Mise à jourMichel Lelièvre a quitté la prison d’Ittre ce lundi peu après 11h, selon le journal flamand Het Belang van Limburg. Pour rappel, le Tribunal de l’Application des Peines (TAP) de Bruxelles a décidé de lui accorder sa libération moyennant certaines conditions. Selon la DH, l’ancien complice de Marc Dutroux devrait s’installer à Bruxelles-ville.

Michel Lelièvre a discrètement quitté la prison lundi matin, pour se rendre à une adresse qui n’a pas été communiquée. Son avocate, Benjamine Bovy, refuse de commenter l’information. Selon plusieurs médias, l’ex-complice de Marc Dutroux devra se tenir à des conditions strictes: il devra résider à une adresse fixe sous six mois, travailler ou étudier, se soumettre régulièrement à des tests pour prouver qu’il ne consomme ni alcool ni drogue et ne pas entrer en contact avec d’autres personnes condamnées ou toxicomanes. 

Plusieurs provinces et quartiers lui sont interdits

Het Nieuwsblad précise que Michel Lelièvre bénéficie d'une libération anticipée sans surveillance électronique. Cependant, il a l’interdiction de se rendre dans les provinces du Limbourg, du Brabant flamand, du Hainaut, de Liège et du Luxembourg ainsi que dans certaines régions des Pays-Bas et d’Allemagne. Plusieurs quartiers d’Ixelles et de Bruxelles, ainsi que certaines lignes de métro et de train, lui sont aussi proscrits.

Michel Lelièvre répondait aux conditions pour une libération anticipée, a estimé le TAP. Il avait été condamné en juin 2004 par la cour d’assises d’Arlon à une peine de 25 ans de réclusion pour l’enlèvement d’An Marchal, Eefje Lambrecks, Sabine Dardenne et Laetitia Delhez en 1995 et 1996 sur ordre de son complice Marc Dutroux. Il aura finalement purgé 23 ans de prison.