Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de Middelkerke et l'échevin Dirk De Poortere.
Plein écran
Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de Middelkerke et l'échevin Dirk De Poortere. © Benny Proot

Middelkerke installe des tables de pique-nique sur sa digue pour répartir l'affluence

La station balnéaire de Middelkerke va placer 30 tables de pique-nique sur la digue pendant les vacances de printemps (Pâques). Grâce à elles, le bourgmestre Jean-Marie Dedecker veut contrôler l'afflux de personnes autour des points de ventes à emporter et des ventes au comptoir. Les tables y seront placées tous les jours des vacances entre 10h00 et 20h00.

  1. Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de Middelkerke, défie le gouvernement en autorisant les terrasses

    Jean-Ma­rie Dedecker, bourgme­stre de Middelker­ke, défie le gouverne­ment en autorisant les terrasses

    Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de la commune côtière de Middelkerke, ne comprend pas pourquoi les terrasses de la côte ne peuvent pas ouvrir pendant les vacances de Pâques. “Le gouvernement utilise le secteur de la restauration comme bouc émissaire parce qu’il n’est pas en mesure d’organiser lui-même les vaccinations rapidement et correctement”, a-t-il déclaré dimanche matin dans l’émission De Zevende Dag.
  2. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  3. Une défaite du fisc contre un groupe finlandais va coûter à l'État au moins 100 millions d'euros

    Une défaite du fisc contre un groupe finlandais va coûter à l'État au moins 100 millions d'euros

    Après de longues années de procédures, le groupe énergétique finlandais Fortum a obtenu gain de cause face à l’Inspection spéciale des impôts à propos d’une structure mise en place en Belgique, rapportent L’Echo et De Tijd mercredi. La décision de la justice anversoise coûtera certainement au Trésor belge plus de cent millions d’euros. Le fisc ne compte pas interjeter appel.