Stéphanie Richard (MR) va bientôt devenir échevine à Montigny-le-Tilleul
Plein écran
Stéphanie Richard (MR) va bientôt devenir échevine à Montigny-le-Tilleul © Google, Facebook MR Montigny Landelies

Montigny-le-Tilleul a choisi une nouvelle échevine

Au début du mois de janvier, Alexandre Dernovoi (MR) avait démissionné du Collège Communal de Montigny-le-Tilleul. Il était Échevin des Aînés, des Jumelages, des Finances et de la Santé pour la commune de Montigny-le-Tilleul. Sa remplaçante est toute désignée.

Stéphanie Richard remplacera Alexandre Dernovoi dans ses fonctions d’échevin à Montigny-le-Tilleul. Ainsi en ont décidé les instances de la section locale du Mouvement Réformateur (MR).

La désignation de Stéphanie Richard s’est faite au terme d’une procédure innovante mise en place par la cheffe de file et bourgmestre, Marie Hélène Knoops. Appels à candidature, entretiens... Tout s’est déroulé comme une candidature pour un emploi classique. La bourgmestre s’est entourée d’un comité pour juger des compétences de chacun. 

Profil

Stéphanie Richard a 42 ans. Elle est dirigeante d’entreprise et s’est investie en politique dès 2013 aux côtés de la regrettée, Véronique Cornet. Conseillère du Centre Publique d’Action Sociale (CPAS) puis Conseillère Communale depuis 2018, elle est également active dans différentes commissions, présidente de l’Agence Locale pour l’Emploi et vice-présidente du comité MR de Montigny-le-Tilleul.

Sa prise de fonction et ses attributions doivent encore être validées au Conseil Communal du 20 février. Ce qui ne devrait poser aucun problème.

Dernovoi

Alexandre Dernovoi avait décidé de quitter la politique car “la surcharge de travail tant au niveau communal que médical ou familial” ne lui permettait plus d’assurer “sereinement” ses fonctions échevinales. Il est médecin généraliste de profession.

  1. Le préavis de grève de la police fédérale temporairement suspendu

    Le préavis de grève de la police fédérale temporaire­ment suspendu

    Le préavis de grève au sein de la police fédérale a été suspendu jusqu'à mardi, a annoncé la CSC-ACV vendredi après une concertation sociale. Les syndicats avaient déposé un préavis de grève après que les agents se sont plaints d'un manque de matériel de protection contre le coronavirus. S'ils sont bien reconnus comme groupe prioritaire, les syndicats ne sont pas d'accord avec la prise en compte du risque.
  1. Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confinement

    Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confine­ment

    Une enquête menée par l’agence iVOX auprès de 5.000 Belges nous en apprend davantage sur le bonheur (familial) en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon l’étude, nous nous disputons moins avec notre partenaire, mais plus souvent avec les enfants. Dans le même temps, nous sommes reconnaissants de pouvoir passer plus de temps avec nos familles et nous voulons améliorer nos vies après cette crise.
  2. Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”
    Roulers

    Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”

    Du matin au soir, Mohammad Qader Mohammadi, 42 ans, est assis derrière sa machine à coudre pour fabriquer des masques buccaux pour le personnel soignant. Qader a fui son pays natal, l’Afghanistan, il y a plus de dix ans. Durant cette crise sanitaire, il souhaite rendre service à la Belgique qui l’a aidée. “Je suis diabétique, donc j’appartiens moi-même au groupe à risque, mais je sais combien il est important de bien vous protéger”, confie-t-il.