Le roi Philippe s'est retrouvé bien malgré lui au milieu des émeutes qui ont suivi la manifestation en hommage à Ibrahima Barrie
Plein écran
Le roi Philippe s'est retrouvé bien malgré lui au milieu des émeutes qui ont suivi la manifestation en hommage à Ibrahima Barrie © Photo News

Mort d’Ibrahima: lettre au roi Philippe, un “Bruxellois parmi les autres”

Quelques jours après le décès du jeune Ibrahima Barrie après son interpellation par la police à Schaerbeek, le collectif antiraciste “Bruxelles Panthères” a adressé une lettre au roi Philippe pour  tenter de le sensibiliser aux conditions de vie des jeunes issus de l’immigration post-coloniale.

  1. La famille d’Ibrahima réclame la vérité sur son décès mais appelle au calme

    La famille d’Ibrahima réclame la vérité sur son décès mais appelle au calme

    La famille d'Ibrahima appelle au calme, condamne les débordements qui ont suivi la manifestation de mercredi après-midi devant le commissariat situé à proximité de la gare de Bruxelles-Nord et souhaite aux policiers blessés un prompt rétablissement, ont indiqué samedi matin ses avocats Alexis Deswaef et Guerric Goubau. Elle remercie les personnes qui se sont rassemblées pacifiquement et dignement pour lui rendre hommage et pour demander justice aux côtés de ses proches. La famille s'est constituée partie civile vendredi après-midi auprès de la juge d'instruction en charge de l'enquête.
  2. Heurts à Bruxelles: quinze policiers blessés, dont quatre hospitalisés et trois sous le choc
    mise à jour

    Heurts à Bruxelles: quinze policiers blessés, dont quatre hospita­lisés et trois sous le choc

    En plus des 4 policiers transportés à l’hôpital durant les troubles, 11 policiers ont signalé avoir été blessés en fin d’intervention et 3 agents qui étaient dans le commissariat incendié près de la place Liedts sont en état de choc, a indiqué jeudi une porte-parole de la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere) en rapport avec les heurts qui ont suivi la manifestation pour Ibrahima, le jeune de 23 ans décédé à la suite d’une interpellation samedi soir. Pour le manifestant blessé lors des heurts de la place Liedts et transporté à l’hôpital, ses blessures n’ont pas été précisées, mais ses jours ne sont pas en danger.
  3. Commissariat incendié à Schaerbeek: les quatre suspects ont été libérés
    mise à jour

    Commissari­at incendié à Schaerbeek: les quatre suspects ont été libérés

    Les deux majeurs suspectés de faits d’incendie volontaire sur le commissariat près de la place Liedts à Schaerbeek mercredi ont été relaxés, faute de preuves suffisantes à leur encontre à ce stade de l'enquête, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. Un troisième suspect mineur a été libéré sous conditions après audition par le juge d’instruction. Le sort du 4e suspect privé de liberté pour ces mêmes faits, mineur lui aussi, relève de la compétence du parquet de Verviers. Il a également été relâché.
  1. “La sécurité du Roi n'a jamais été compromise”

    “La sécurité du Roi n'a jamais été compromise”

    Il est apparu mercredi, lors des émeutes qui ont suivi une manifestation organisée en l'honneur du jeune Ibrahima, décédé à la suite d'une interpellation policière, que le convoi du roi Philippe s'était retrouvé coincé à proximité du cortège. Un projectile, au moins, a atterri sur le véhicule du souverain. Cependant "le Roi et son escorte ne se sont jamais approchés des manifestants", souligne Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale. "Sa sécurité n'a jamais été compromise."
  2. Une policière raconte l’agression de sa collègue lors des émeutes: “Ils voulaient la tuer”

    Une policière raconte l’agression de sa collègue lors des émeutes: “Ils voulaient la tuer”

    Une policière sur le front lors des émeutes qui ont suivi la manifestation en hommage au jeune Ibrahima à Schaerbeek et Saint-Josse-ten-Noode mercredi raconte l’enfer qu’elle a vécu ce jour-là. Et comment elle a assisté, impuissante, à la violente agression subie par l’une de ses collègues, rouée de coups par plusieurs jeunes hommes. “J’ai cru qu’elle allait mourir”, confie anonymement cette policière à VTM Nieuws.
  3. La policière rouée de coups lors des émeutes à Bruxelles témoigne: “Cela aurait pu me coûter la vie”

    La policière rouée de coups lors des émeutes à Bruxelles témoigne: “Cela aurait pu me coûter la vie”

    Les images diffusées sur les réseaux sociaux étaient d’une violence inouïe (à voir ci-dessous dès le début de la vidéo). Une policière de la réserve fédérale âgée 37 ans, Kelly, a été rouée de coups par des émeutiers lors de débordements survenus en marge de la manifestation en hommage au jeune Ibrahima, décédé après son interpellation. La jeune femme originaire de Lanaken, dans le Limbourg, a dû être hospitalisée. Elle présentait des symptômes de paralysie. Heureusement, elle se remet bien. “Cela aurait pu me coûter la vie. Mes collègues et un homme marocain sont intervenus pour me sauver”.
  1. Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque
    Play

    Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque

    27 février
  2. «Luca», le nouveau film d'animation Pixar
    Play

    «Luca», le nouveau film d'animati­on Pixar

    27 février