L'une des 64 personnes arrêtées lors des perquisitions menées ce mardi, principalement à Bruxelles.
Plein écran
L'une des 64 personnes arrêtées lors des perquisitions menées ce mardi, principalement à Bruxelles. © Photonews

Mutilations et corps en morceaux: les enquêteurs belges confrontés à l'extrême violence des narcotrafiquants

Un important réseau d’importation de cocaïne entre l’Amérique latine et l’Europe a été démantelé suite à 114 perquisitions menées mardi matin en Région bruxelloise, mais aussi en Wallonie et en Flandre. 64 personnes ont été arrêtées, notamment des Colombiens, suspectés d’être des narcotrafiquants. Cette opération policière hors norme, qui découle du dossier Sky ECC, a mis en lumière les liens entre la Colombie et la mafia de la drogue à Bruxelles. Les enquêteurs ont pu se rendre compte de l'extrême violence des “narcos” après avoir intercepté des messages cryptés. Décapitations, mutilations et règlements de comptes ultra violents sont monnaie courante.  “Ce sont des images terribles”, a avoué le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw en conférence de presse.

  1. Trafic de drogue: la police dévoile les images d’une opération hors norme
    Mise à jour

    Trafic de drogue: la police dévoile les images d’une opération hors norme

    Une soixantaine de personnes ont été arrêtées au cours de 114 perquisitions visant un important réseau d’importation de cocaïne entre l’Amérique latine et l’Europe qui ont été effectuées mardi matin, dès 5h00, principalement en région bruxelloise mais également dans la région d’Anvers, en Brabant wallon et en quelques lieux de Flandre et de Wallonie, a annoncé mardi en fin de journée Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral lors d’une conférence de presse. De plus, 6 laboratoires d’extraction de cocaïne ont été découverts, principalement à Bruxelles et dans sa périphérie. La police fédérale a publié plusieurs images de cette opération hors norme sur sa page Facebook.
  2. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.