Plein écran
Le député wallon et porte-parole du PTB, Germain Mugemangango. © Photo News

Nethys: le PTB réclame l'audition de l'ex-ministre wallonne Valérie De Bue

Le PTB a annoncé lundi avoir demandé la convocation en urgence de la commission des pouvoirs locaux du parlement de Wallonie afin de procéder à l'audition de l'ancienne ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), et faire la lumière sur les privatisations des filiales de Nethys (Voo, Win et Elicio).

Cette demande fait suite aux déclarations de l'ex-homme fort de Nethys, Stéphane Moreau, qui a affirmé à deux médias (RTL-TVI et SudPresse) avoir été en contact avec Mme De Bue tout au long de la procédure de vente des filiales de Nethys.

"Stéphane Moreau a déclaré que la ministre De Bue avait été mise au courant de la vente des filiales dès le 13 juin. Cela confirme les propos du président du conseil d'administration de Nethys, Pierre Meyers, qui dit avoir eu des réunions mensuelles avec la ministre", a indiqué le PTB dans un communiqué.
"C'est effectivement aussi ce que nous soupçonnions", a expliqué le député wallon et porte-parole du PTB, Germain Mugemangango. 

"Si c'est le cas, pourquoi n'a-t-elle rien dit? Qu'a-t-elle fait? Nous voulons l'auditionner au parlement wallon. Nous avons déjà demandé à plusieurs reprises l'audition des fameuses 'mains invisibles' qui ont laissé faire la vente des filiales. Au vu des nouveaux éléments, ces auditions deviennent essentielles pour faire toute la lumière dans cette affaire", a ajouté M. Mugemangango. 

  1. Child Focus lance une campagne choc contre la pédopornographie

    Child Focus lance une campagne choc contre la pédoporno­grap­hie

    Child Focus lance une campagne choc contre la pédopornographie à l'occasion de la Journée européenne pour la protection des enfants contre les abus sexuels, organisée le 18 novembre. L'organisation diffuse une vidéo qui est une reconstitution explicite d'abus sexuels sur un enfant, jouée par des adultes, afin de "créer un effet de choc, de briser les tabous autour de la problématique et de tirer la sonnette d'alarme".