Neuf employés d’AB InBev testés positifs au coronavirus

Le site AB InBev de Jupille-sur-Meuse a été mis à l'arrêt, ce jeudi, en raison de la découverte d'un foyer d'infection au coronavirus.

  1. Les biostatisticiens s’attendent à un léger mieux en novembre: “Mais ça ne signifiera pas la réouverture de l’horeca”

    Les biostatis­ti­ciens s’attendent à un léger mieux en novembre: “Mais ça ne signifiera pas la réouvertu­re de l’horeca”

    Kurt Barbé, biostatisticien à la VUB, s’attend à ce que la courbe des contaminations redescende une première fois entre le 26 novembre et le 1er novembre prochains, a-t-il expliqué sur les ondes de la chaîne flamande Radio 1 ce matin. Mais Geert Molenberghs, un autre biostatisticien qui suit de près l’évolution de l’épidémie en Belgique, a tenu à préciser les propos rassurants de son confrère: “S'il y a bel et bien une baisse des infections, cela signifiera que nous avons atteint le pic de cette vague, mais pas que nous pouvons assouplir les mesures. On a déjà payé deux fois le prix de cette décision”.
  2. Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Pour Jan Jambon (N-VA), la fermeture de l’horeca pendant un mois a été “la décision la plus difficile de sa carrière politique”. C’est ce qu’a déclaré le ministre-président flamand samedi dernier sur les ondes de Radio 1 (VRT). S’il n’était pas partisan de cette décision impopulaire, il défend le compromis qu’il a lui-même approuvé en Comité de concertation. “L’absence de prise de décision aurait été le pire scénario possible”, confie-t-il dans un entretien à Het Laatste Nieuws.