Plein écran
Archive d'illustration © Getty Images/iStockphoto

Non, Bruxelles n'est pas une zone dangereuse

Pour les résidents, navetteurs et touristes, Bruxelles n'est pas cette zone dangereuse évoquée quelques fois dans des déclarations choc. Leur impression de sécurité est globalement positive. C'est ce qui ressort de la première enquête sur le sentiment d'insécurité en Région bruxelloise menée par l'Observatoire bruxellois de la prévention et la sécurité (OBPS), révélée samedi par Le Soir.

Ainsi, 48% des résidents, 45% des navetteurs et 77% des touristes interrogés ont déclaré avoir une "bonne" ou "très bonne" appréciation (globale) de la sécurité sur le sol bruxellois. De manière plus individuelle, 12% des résidents et 10% des navetteurs sondés disent se sentir "souvent" voire "tout le temps" en insécurité à Bruxelles. À l'inverse, 60% des résidents et 62% des navetteurs ne déclarant ressentir cela que "rarement", voire "jamais".

Les peurs des Bruxellois

Bruxellois et navetteurs citent en tête la crainte d'être agressés physiquement dans l'espace public, suivie, pour les résidents, de celle de subir un cambriolage (ou un vol sur leur lieu de séjour, pour les touristes) et de celle d'être harcelé. La peur d'être victime d'un attentat, pointée par 34,6% des touristes et 23,3% des navetteurs sondés, n'est mentionnée que par 8,4% des Bruxellois.

Homme ou femme: deux réalités

Reste que la sécurité en ville s'appréhende bien différemment selon que l'on soit un homme ou une femme. Ainsi, les hommes identifient principalement la crainte d'être victime d'un délit patrimonial (vol, vandalisme) ou d'un accident de la route, tandis que les peurs mentionnées par les femmes concernent avant tout leur intégrité physique et morale, ou celle de leurs proches.

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.
  2. La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée
    Mise à jour

    La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée

    Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, a confirmé jeudi la tenue d’une grève sur le rail belge entre le 18 décembre à 22h00 et le lendemain à la même heure. Avec son homologue libéral, le SLFP, il avait déposé un préavis de grève mardi, auquel s’était également associé le syndicat indépendant des cheminots (SIC). Une réunion de conciliation ce jeudi après-midi pouvait encore faire bouger les lignes, mais cela n’a pas été le cas.