Image d'illustration.
Plein écran
Image d'illustration. © iStock

Nos courses pourraient nous coûter 300 euros de plus par an à partir de 2022

Dès le début de l’année prochaine, les prix à la consommation dans nos supermarchés vont augmenter. C’est ce que prévoient les experts sur la base des prix des matières premières et des denrées alimentaires qui augmentent sur les marchés internationaux depuis plus d’un an. Une large gamme de produits est concernée. Un pain, par exemple, augmentera de 5 à 10 cents, peut-être même avant la fin de l’année. Quels autres biens verront leur prix augmenter, et pourquoi?

  1. L’Europe veut passer au vert, mais à quel prix pour les citoyens? “Notre modèle économique a atteint ses limites”
    exclusif

    L’Europe veut passer au vert, mais à quel prix pour les citoyens? “Notre modèle économique a atteint ses limites”

    Fin des voitures à essence, taxe kérosène dans l’aérien, création d'un nouveau marché du carbone... En juillet, la Commission européenne a présenté son grand plan législatif pour le climat. Dans un entretien exclusif accordé à 7sur7, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen revient sur ces mesures - qui doivent encore faire l’objet d’âpres discussions entre les États membres - mais également sur les récentes catastrophes climatiques qui ont secoué le continent. Elle l’assure, la transition écologique, plus urgente que jamais, se voudra socialement juste. “Nous devons agir maintenant. La prochaine décennie sera cruciale”.
  2. Semaine de grèves sur le rail: le point sur les perturbations

    Semaine de grèves sur le rail: le point sur les perturbati­ons

    Le rail est perturbé depuis lundi soir 22h par une grève menée par le front commun syndical pour dénoncer le manque d’investissement au sein de la société ferroviaire SNCB et du gestionnaire d’infrastructure Infrabel. En raison du service minimum, un plan de circulation alternatif a été élaboré et “pour l’instant, tout roule comme prévu et annoncé”, a confirmé mardi peu avant 08h00 une porte-parole de la SNCB. Voici le point sur les perturbations.
  1. “La Belgique passera l’hiver sans problème”: comment nos voisins français analysent notre gestion de la crise énergétique

    “La Belgique passera l’hiver sans problème”: comment nos voisins français analysent notre gestion de la crise énergéti­que

    Le 18 novembre dernier, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE alertait sur un risque de tensions élevé sur le réseau électrique national au mois de janvier. De son côté, la Belgique ne doit pas se faire de souci pour la sécurité de son approvisionnement en électricité cet hiver, selon la nouvelle prévision de ENTSO-E, la fédération des 27 gestionnaires de réseaux de l’Union européenne. BFMTV a tenté de comprendre pourquoi notre pays abordait mieux la période hivernale que la France.