Plein écran
La cathédrale Saint-Bavon, à Gand © Wannes Nimmegeers

Notre-Dame, un "avertissement" pour les autres lieux de culte

L'incendie à Notre-Dame constitue un "avertissement" pour les lieux de culte monumentaux situés en Belgique, estime mardi Ludo Collin, recteur de la cathédrale Saint-Bavon de Gand.

Des travaux sont actuellement en cours au sein de l'édifice: un nouveau centre d'accueil pour les visiteurs est en effet en cours de construction pour abriter l'Agneau mystique. La fabrique d'église évaluera tous les risques associés aux interventions architecturales. Les responsables de l'église, l'entrepreneur et les autorités concernées réexamineront tous les plans de construction afin d'exclure des risques similaires.

Mesures de précaution
La cathédrale Saint-Bavon a été, il y a une vingtaine d'années, cloisonnée afin de limiter tout incendie. Le bâtiment est également équipé de détecteurs d'incendie. De plus, des conduites sèches ont été prévues, à travers lesquelles les pompiers peuvent pomper de l'eau, ce qui n'est cependant pas sans risque pour la stabilité de l'édifice. Ce dernier dispose également d'une liste de trésors d'art prioritaires, utilisée par les sapeurs-pompiers pour procéder à des évacuations en cas d'urgence.

L'Agneau mystique
L'œuvre la plus importante, qui sera exposée au cours de l'année Van Eyck qui débutera en 2020, est l'Agneau mystique, de renommée mondiale. Ce tableau sera abrité dans un nouveau centre pour les visiteurs ultra moderne, où les risques d'incendie seront pris en compte.

La cathédrale Saint-Bavon a mis en place mardi une collecte et appelé aux dons les touristes en vue de participer aux réparations de Notre-Dame à Paris.