Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

“Nous choisissons résolument l’indépendance de la Flandre”

Au niveau politique, certaines voix au nord du pays plaident pour le confédéralisme. Mais la scission n’est certainement pas rangée au placard. Preuve en a encore été donnée le week-end passé.

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. Bart De Wever se montre optimiste sur le confédéralisme: “Le moment est venu”

    Bart De Wever se montre optimiste sur le confédéra­lis­me: “Le moment est venu”

    Le président de la N-VA, Bart De Wever, est "optimiste" sur le fait que, dans les années à venir, les esprits vont mûrir en Flandre de telle sorte qu'après les élections de 2024, des étapes vers le confédéralisme seront possibles. "L'appauvrissement de la Flandre par l'immobilisme fédéral deviendra si tangible que plus personne ne pourra nier la lumière du soleil", a déclaré le président de la formation nationaliste flamande, samedi lors d'un rassemblement du parti à l'occasion de la rentrée.