Thierry Hansen (d), administrateur délégué de Caterpillar Belgium et Marc Thompson (g), directeur financier du groupe américain.
Plein écran
Thierry Hansen (d), administrateur délégué de Caterpillar Belgium et Marc Thompson (g), directeur financier du groupe américain. © photo_news

"Nous n'avons reçu aucun subside depuis 2002"

CaterpillarCaterpillar Belgium n'a pas reçu de subsides depuis 2002, ni d'aide spécifique et n'a pas demandé de ruling financier particulier auprès des autorités fiscales, a assuré mercredi matin, devant la commission Economie et Affaires sociales de la Chambre, son administrateur délégué Thierry Hansen. L'entreprise a par contre bénéficié d'avantages fiscaux prévus par la loi, dont les intérêts notionnels.

  1. La direction fera "tout ce qu'elle peut" pour réduire l'impact social
    Caterpillar

    La direction fera "tout ce qu'elle peut" pour réduire l'impact social

    La direction de Caterpillar Belgium s'est engagée mercredi, devant la commission Economie et Affaires sociales de la Chambre, à faire tout ce qu'elle peut pour réduire l'impact social de l'annonce d'intention de fermer le site de Gosselies (Charleroi), et, dans ce cadre, à respecter la concertation sociale. Thierry Hansen, son administrateur délégué, a confié que cela avait été un choc pour tous, y compris au niveau de la direction locale.