Illustration.
Plein écran
Illustration. © photo_news

Nouvelle enveloppe suspecte, cette fois au siège du PS

Mise à jourUne lettre suspecte est arrivée mardi matin au siège du PS à Bruxelles, le long du boulevard de l’Empereur, selon une information de Bruzz confirmée par la porte-parole du parquet de Bruxelles, Stéphanie Lagasse. Une personne a été décontaminée sur place, a précisé en fin de journée Walter Derieuw, le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Une enquête a été ouverte. La protection civile a été mobilisée sur place peu après 14h00. Les pompiers, présents sur les lieux en premier, ont demandé aux policiers de confiner la pièce concernée par missive jusqu’à l’arrivée de la protection civile. Ils n’ont pas eu besoin d’évacuer le bâtiment. Le service s’est chargé de récupérer l’enveloppe en vue d’analyser la poudre blanche qu’elle contenait. Les résultats ne sont pas encore connus.

Une personne a dû être décontaminée sur place. Il n’a pas été jugé nécessaire de l’emmener à l’hôpital. Comme elle disposait de vêtements de rechange, elle a pu retourner à ses activités normalement après sa décontamination.

Une enveloppe contenant de la poudre blanche a encore été envoyée lundi au SPF Affaires étrangères, alors qu’une enquête est en cours après l’envoi la semaine dernière d’une vingtaine d’enveloppes suspectes à plusieurs cabinets ministériels et services fédéraux en Wallonie et à Bruxelles.

Toutes les lettres arrivées jusqu’à présent ne contenaient que de la farine

Jeudi dernier, des lettres contenant de la poudre blanche ont été envoyées à l’Elysette, le siège du gouvernement wallon à Namur, et à différents cabinets de ministres wallons. Vendredi, ce sont 18 missives similaires qui sont arrivées à neuf adresses à Bruxelles, dont des cabinets de ministres fédéraux, la Tour des Finances et des cabinets de ministres de la Communauté française.

Le parquet de Bruxelles a expliqué lundi que toutes les lettres arrivées jusqu’à présent ne contenaient que de la farine. Stéphanie Lagasse explique ne pas encore être en mesure de confirmer le contenu de la lettre reçue au PS ce jour.