Nouvelle grève des services de soins de la province de Liège

Le ras-le-bol est grandissant au sein des services de santé belges. Après la grève du 24 octobre dernier, la CSC Services publics et le personnel des services de soins liégeois ont décidé de respecter des nouveaux piquets devant plusieurs centres de la province, le mardi 12 novembre.

Plein écran
Une partie du personnel du CHR de la Citadelle de Liège se croisera les bras. © Belga

Les services de soins sont au plus mal, aussi bien dans le public que le privé. Un diagnostic connu de longue date mais dont le traitement tarde à arriver. Le 24 octobre dernier, la Chambre approuvait l’amendement budgétaire soumis par le PTB. Un fonds “blouse blanche” avait alors été créé, avec un budget de 67 millions d’euros. Toutefois, les services de soins ne savent toujours pas comment et quand ils pourront l’utiliser. La CSC Services publics et les blouses blanches ont décidé de maintenir la pression. Ce mardi 12 novembre, de nombreux travailleurs des hôpitaux et des maisons de repos et de soins du secteur public seront en grève, a annoncé le syndicat chrétien.

En province de Liège, les grévistes ont décidé de se rassembler devant le CHR de la Citadelle de Liège, la résidence Les Orchidées à Grivegnée, l’hôpital du Bois de l’Abbaye à Seraing, le CHR de Verviers, la clinique Reine Astrid à Malmedy ainsi que la résidence Les Prés Brion à Huy.

Dix priorités

“La CSC Services publics a consulté l’ensemble des travailleurs du secteur. De cette enquête sont ressorties dix priorités. Et d’abord, un appel aux renforts ! Les travailleurs réclament, en effet, une adaptation des normes d’encadrement qui datent du siècle dernier et ne sont plus du tout adaptés à la charge de travail en hausse constante”, signale Lina Cloostermans, secrétaire permanente CSC Services publics, qui réclame du personnel supplémentaire dans les centres de soins.

Les travailleurs font remarquer que le développement des technologies demande des compétences accrues avec des exigences de diplômes qui ne sont pas prises en compte. Le personnel réclame donc une revalorisation salariale en rapport avec ses responsabilités. Il demande aussi du respect et de la reconnaissance des compétences par la hiérarchie, une prise en charge du temps et des frais de formation ou encore une reconnaissance comme métier pénible, ainsi qu’un abaissement de l’âge de la pension.

“Il est grand temps que le monde politique entende les blouses blanches et prenne en compte leurs revendications”, conclut la CSC.

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.
  2. La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée
    Mise à jour

    La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée

    Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, a confirmé jeudi la tenue d’une grève sur le rail belge entre le 18 décembre à 22h00 et le lendemain à la même heure. Avec son homologue libéral, le SLFP, il avait déposé un préavis de grève mardi, auquel s’était également associé le syndicat indépendant des cheminots (SIC). Une réunion de conciliation ce jeudi après-midi pouvait encore faire bouger les lignes, mais cela n’a pas été le cas.