La police est sur place afin d'évacuer les demandeurs d'asile présents sur le trottoir.
Plein écran
La police est sur place afin d'évacuer les demandeurs d'asile présents sur le trottoir. © Photo News

Nuisances au Petit Château: la police est sur place pour évacuer les demandeurs d’asile

Le centre d’arrivée du Petit Château à Bruxelles a rouvert vendredi matin ses portes aux nouveaux demandeurs de protection internationale. Les quelque 150 personnes dans la file réservée aux plus vulnérables, qui comptent des mineurs, des familles et des femmes - ont toutes pu introduire une demande, a indiqué en fin de matinée une porte-parole de l’agence fédérale en charge de l’accueil Fedasil. Les hommes isolés n’ont pas pu entrer. Selon une estimation grossière, vu qu’ils n’ont pas fait l’objet d’un enregistrement à l’entrée, ils seraient une centaine.

  1. Le terroriste iranien Assadi pourra bien être extradé, a tranché la justice bruxelloise

    Le terroriste iranien Assadi pourra bien être extradé, a tranché la justice bruxelloi­se

    Selon des informations rapportées par nos confrères de ‘Nieuwsblad’, le traité controversé belgo-iranien, qui prévoyait l’échange de prisonniers entre les deux pays, restera finalement bien sur la table des négociations. La levée de l’interdiction du transfèrement par le Tribunal de première instance de Bruxelles permettrait ainsi l’échange entre Assadollah Assadi, accusé de terrorisme, et Olivier Vandecasteele, détenu en Iran depuis février dernier.