Plein écran
© Photo News

"On voit qu'on n'est pas prêts au climat que nous vivons aujourd'hui”

"Même pour un réchauffement de l'ordre de 1,5°C en 2040-2050, on s'attend à un doublement de la fréquence des canicules dans des régions comme la France ou la Belgique", explique jeudi dans L'Echo la climatologue française Valérie Masson-Delmotte, directrice de recherche au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), coprésidente au Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec).