Van Nooten/RV
Plein écran
© Van Nooten/RV

Onde de choc dans une école flamande: “aimé de tous”, ce professeur était en réalité un prédateur sexuel

Le “plus chouette” des professeurs de l’école primaire de Saint-Francis de Turnhout, c’était bien lui: P.T., 61 ans. Aimé de tous, les enfants se ruaient vers lui pour pouvoir lui faire un câlin. Certains gardaient toutefois leur distance... connaissant que trop bien son secret. En effet, lors des cours, P.T. faisait souvent venir les enfants sur ses genoux pour les agresser sexuellement. Le parquet d’Anvers compte ainsi le poursuivre, mais également la direction de l’école, qui aurait fait preuve de “négligence coupable” après de nombreux avertissements ignorés.

  1. Les femmes et les personnes pauvres courent plus de risques de développer des problèmes psychologiques

    Les femmes et les personnes pauvres courent plus de risques de développer des problèmes psychologi­ques

    Les femmes et les personnes vulnérables économiquement courent plus de risques de développer des problèmes psychologiques en raison de la pauvreté, des discriminations et de la charge mentale pesant sur leur bien-être. Pourtant, ce sont justement ces personnes qui ont plus de difficultés à accéder aux soins psychologiques, ressort-il jeudi d'une étude de la Mutualité chrétienne (MC).
  2. Schlitz plaide pour l’ouverture d’un Centre de prise en charge des victimes de violence sexuelle par parquet

    Schlitz plaide pour l’ouverture d’un Centre de prise en charge des victimes de violence sexuelle par parquet

    La secrétaire d'État à l'Égalité des chances Sarah Schlitz (Ecolo) plaide pour l'ouverture de quatre Centres de Prise en Charge des Victimes de Violences Sexuelles (CPVS) supplémentaires, en plus des dix déjà prévus par le gouvernement. Il y aurait dès lors un CPVS pour chaque parquet du pays. La Secrétaire d'État annonce jeudi dans un communiqué qu'elle se rendra au conclave budgétaire 2023-2024 avec cette proposition.