Pagaille sur le rail: la SNCB ajuste les horaires pour la journée, le parquet de Bruxelles enquête

UpdateLe parquet de Bruxelles s'intéresse à l'incendie qui a entrainé une véritable pagaille sur le réseau ferroviaire mardi matin, recherchant des indices et traces sur place mais sans pouvoir donner pour le moment d'indications précises sur l'origine de l'incendie ou d'éventuelles responsabilités, indique le porte-parole Denis Goeman.

Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga

Les six voies qui font la jonction ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, une portion cruciale du réseau au vu du nombre de lignes passant par la capitale, ont été rouvertes à la circulation des trains mardi matin entre 09h00 et 10h00, selon Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure. La totalité des voies entre Nord et Midi sont donc à nouveau en service, de même que l'intégralité des voies passant par Bruxelles-Nord.

Vu la pagaille créée, avec suppressions et retards importants, des perturbations perdureront une grande partie de la journée. La plupart des trains P en provenance de Bruxelles sont annulés et des trains S et IC ne couvrent pas la totalité du trajet.

Deux voies étaient de ce fait encore hors d'usage mardi vers 13h00: l'une en direction de Schaerbeek et l'autre vers Schuman, a indiqué Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel.

Un SDF à l'origine de l'incendie
Selon les équipes sur place du gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, une personne sans domicile fixe serait à l'origine de l'incendie qui s'est déclaré vers 06h28 le long d'une voie à Bruxelles-Nord et a ensuite entrainé l'arrêt complet de la circulation entre Nord et Midi.

Cette personne aurait voulu faire un petit feu, dans son abri installé le long des voies (le long de la voie 12, plus précisément), et les flammes se sont propagées à des câbles électriques puis aux boitiers. La personne n'était heureusement pas ou plus dans son abri quand celui-ci s'est embrasé.

Des trains encore déviés
La SNCB signale que certains trains, entre autres les IC Ostende-Eupen, suivent encore une déviation en matinée, avec un arrêt à Schaerbeek, Bockstael ou Bruxelles-Ouest, pour tenter de désengorger le trafic ferroviaire Bruxelles-Nord et Midi. Les voyageurs qui doivent descendre dans une gare différente de leur destination habituelle peuvent ensuite emprunter les transports en commun de la Stib.

Le parquet suit le dossier
Le parquet évoque un incendie remarqué vers 06h15, avec une épaisse fumée noire. La police et les pompiers s'étaient rapidement déplacés.

Trois trains avaient dû être évacués, précise le porte-parole du parquet. Ce dernier indique ne pas pouvoir confirmer actuellement l'hypothèse d'un incendie provoqué par un sans-abri.

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.
  2. Deux personnes inculpées de traitements inhumains sur un sexagénaire à Dampremy

    Deux personnes inculpées de traite­ments inhumains sur un sexagénai­re à Dampremy

    La belle-fille d'un sexagénaire et le frère de cette dernière ont été inculpés de traitements inhumains et dégradants sur J.B., âgé de 63 ans, à Dampremy, indique mercredi le parquet de Charleroi. La victime a subi différents sévices après avoir été recueilli chez son fils et sa belle-fille à la suite de thromboses. Elle devait en outre vivre en dehors de leur maison entre 6h00 et 22h00.