Plein écran
Le suspect souffrirait de troubles psychiques, d’après des sources judiciaires. © Dieter Nijs

Parricide à Vilvorde: le suspect vouait "une haine profonde" à son père

Christian M., le jeune homme de 25 ans qui a déclaré avoir tué son père à Vilvorde, éprouvait une profonde haine pour son géniteur depuis plus de 10 ans, a-t-il affirmé lors de son audition, sans que les raisons de cette haine ne soient encore clairement établies. D'après des sources judiciaires, le suspect souffrirait de troubles psychiques.

Vendredi, le jeune homme s'est rendu à la police pour signaler avoir tué son père, âgé de 58 ans. Sa déclaration a été corroborée par l'autopsie réalisée lundi sur le corps de la victime, découverte dans la cave de son domicile par la police. 

D'après plusieurs sources judiciaires, le suspect aurait incité son père à descendre à la cave, prétendant qu'il y avait une fuite. Il lui aurait alors asséné un coup de couteau avant de l'étrangler puis d'enfouir son visage dans un coussin. Des actes motivés par "une haine profonde" qu'il vouait à son père depuis l'âge de 12 ans, a-t-il déclaré.

Le jeune homme, dont l'équilibre mental est mis en doute, a été interné il y a cinq ans pour des troubles bipolaires. Il aurait cessé un traitement il y a quelques mois. Il a été placé samedi sous mandat d'arrêt pour assassinat. Il comparaîtra jeudi devant la chambre du conseil de Bruxelles.

  1. “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: le chirurgien misogyne poursuivi
    Play

    “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: le chirurgien misogyne poursuivi

    L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) va se porter partie civile contre le chirurgien plasticien Jeff Hoeyberghs, dont les propos sexistes tenus lors d'une conférence du KVHV, une association étudiante flamande conservatrice, ont suscité l'indignation. "Les déclarations de Jeff Hoeyberghs incitent à la discrimination et à la haine contre les femmes. C'est la mission de l'institut d'intervenir", a fait savoir mercredi sa directrice adjointe, Liesbet Stevens.