Participez au “flash mob de Nowel” du nouveau clip des Gauff’

Les Gauff’, ce groupe de rock humoristique bien connu des Liégeois, va tourner un clip, ce mercredi 4 décembre, sur le Village de Noël. À vos plus beaux costumes, car ils n'attendent que vous pour participer à un flash mob de circonstance.

Plein écran
© D.R.

Décidément, Liège semble être plutôt prisée pour y effectuer des tournages. Après celui de “Miss Marx”, de la réalisatrice italienne Susanna Nicchiarelli, c’est au tour des Gauff’ de choisir la Cité Ardente pour leur projet. Bon, il faut tout de même avouer que le choix du groupe de rock humoristique liégeois est moins surprenant que celui de l’Italienne. Mais tout de même, ça reste rare.

Le groupe, composé de Francis Joskin, Willy Peeters, Pol Boubiet, Marcel Teugels et DJ Didjé occupera le podium du Village de Noël, sur la place du Marché, ce mercredi 4 décembre, dès 19h30, pour le tournage de leur nouveau clip.

À cette occasion, le groupe liégeois en appelle à la mobilisation des Lîdjeu pour un “flash mob de Nowel”. Pour y participer, il faut être fan des Gauff’, mais ce n’est pas vraiment une condition sine qua non. Il faut surtout respecter le dress code “pour faire partie du délire et faire les andouilles”, comme disent les cinq trublions, avec des vêtements et accessoires ayant un rapport avec Noël.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.