Plein écran
© belga

"Pas de licenciements secs évoqués à Zaventem"

Ethiopian AirlinesSandra Langenus, secrétaire de la FGTB-UBT (Union belge des transports), minimalise les conséquences sur l'emploi du départ des activités cargo de la compagnie Ethiopian Airlines de Brussels Airport. Ces activités vont être déménagées à Maastricht. Selon elle, ce départ ne devrait pas provoquer de licenciements secs à l'aéroport bruxellois.

"Le CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist, a laissé entendre hier que 400 emplois seraient menacés en raison du déménagement d'Ethiopian Cargo à Zaventem, mais après avoir interrogé les autorités aéroportuaires, ce chiffre serait lié aux conséquences sur l'emploi dans le monde. L'impact sur l'emploi à Brussels Airport est encore incertain", ajoute Sandra Langenus.

Trois entreprises (DHL, Aviapartner et Kuehne+Nagel) travaillaient avec les avions d'Ehiopian Airlines à Bruxelles. "Vu que ces entreprises travaillent beaucoup avec des intérimaires, je ne pense pas qu'il y aura des licenciements secs. On pourra réagir en diminuant le nombre d'intérimaires et éventuellement, celui de contrats à durée limitée. Je n'ai entendu aucune information faisant état de licenciements secs de la part des entreprises", précise-t-elle.