Joel Hoylaerts/Photo News
Plein écran
© Joel Hoylaerts/Photo News

Pas de perspective pour l’horeca et l’événementiel: “Nouveau comité de concertation, nouvelles déceptions”

Le comité de concertation qui s'est tenu ce vendredi "n'a pas pris la mesure des difficultés, du désespoir et de la colère" des professionnels des métiers de contact, de l'horeca, de la culture, du fitness, du secteur événementiel et du voyage, a déploré vendredi soir l'Union des classes moyennes (UCM). Le Syndicat neutre pour indépendant (SNI) se réjouit lui de la date du 13 février pour une éventuelle réouverture des salons de coiffure. “Après plus de trois mois d’incertitudes, on leur a enfin donné une date, ce qui leur donne une lueur d’espoir après une période très sombre. C’est un premier pas dans la bonne direction”, estime le SNI, qui demande cependant “des perspectives le plus rapidement possible pour les autres secteurs fermés.”

  1. Vandenbroucke chargé de trouver une solution pour les quotas Inami

    Vandenbrou­c­ke chargé de trouver une solution pour les quotas Inami

    Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, a reçu vendredi la mission de mettre au point un système de responsabilisation des Communautés française et flamande, en concertation avec elle, afin qu’elles respectent les quotas de numéros Inami pour les médecins. Si la concertation n’aboutit pas d’ici la fin janvier 2022, les quotas seront maintenus à l’échelon fédéral et soumis aux règles fédérales, a-t-il expliqué dans un communiqué. D’ici la fin décembre de cette année, un organe de planification interfédéral doit également voir le jour.