Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

Pas de RN 54, mais 34 routes de la région carolo dans le Plan Infrastructures wallon

Sur proposition du Vice-Président et Ministre de la Mobilité chargé des Infrastructures, Philippe Henry (Écolo), le Gouvernement de Wallonie a précisé l’affectation du budget de deux milliards d’euros consacré au Plan Infrastructures 2020-2026.

  1. Dans 3,5 ans, la Wallonie disposera des premières autoroutes intelligentes d'Europe

    Dans 3,5 ans, la Wallonie disposera des premières autoroutes intelligen­tes d'Europe

    Dans 3 ans et demi, la Wallonie disposera des premières autoroutes connectées d'Europe, capables notamment d'adapter leur éclairage à la densité du trafic. C'est en tout cas l'un des objectifs du Plan Lumières 4.0 présenté vendredi midi à Fleurus (Hainaut). Développé par le consortium LUWA, issu d'un partenariat entre le privé et le public (PPP), ce plan prévoit la rénovation complète des équipements d'éclairage public sur les 2.700 km d'autoroutes et de routes nationales au sud du pays.
  2. Philippe Henry réagit sur la RN54 et la ligne SNCB Maubeuge-Erquelinnes

    Philippe Henry réagit sur la RN54 et la ligne SNCB Maubeuge-Erquelin­nes

    Dernièrement, le Conseil Communal de Charleroi a voté une motion pour la confection de la Route Nationale 54. Elle est censée désengorger les communes de Lobbes et d’Erquelinnes pour un accès plus fluide à Charleroi. Le Ministre wallon, Philippe Henry (Écolo), s’y était opposé malgré les motions déjà votées aux Conseils Communaux de Lobbes, Sivry-Rance et Erquelinnes. Cette dernière commune a également appris que la SNCB envisageait de supprimer la liaison qui la relie à Maubeuge en France.