Les autotests contre le coronavirus sont vendus depuis mardi matin par les pharmaciens.
Plein écran
Les autotests contre le coronavirus sont vendus depuis mardi matin par les pharmaciens. © BELGA

Pas (encore) de ruée sur les autotests

Les premiers autotests contre le coronavirus sont vendus depuis mardi matin par les pharmaciens. Dans la pharmarcie Medi-Market d’Evere, où un évènement presse était organisé, il n’y a pas eu de ruée sur les autotests. Dans d’autres pharmacies, même constat: pas d’assaut sur les tests.

  1. Un expert décrypte la communication “de la peur” des virologues: “Effrayer les gens, c’est les mettre en colère”

    Un expert décrypte la communica­ti­on “de la peur” des virologues: “Effrayer les gens, c’est les mettre en colère”

    La communication “par la peur” des virologues et d’autres experts a été critiquée à la suite du “paquet d’assouplissement” annoncé lors du comité de consultation ce mercredi. “Semer la peur provoque la colère dans la population. Vous pouvez étirer les gens jusqu’à un certain point, mais menacer quelqu’un de ne pas l’aider après un accident ne sert à rien”, analyse l’expert en communication Marc Fauconnier.
  2. Un Anversois accosté dans la rue à Liège et vacciné dans la foulée: “Une proposition comme on n'en reçoit pas tous les jours”
    mise à jour

    Un Anversois accosté dans la rue à Liège et vacciné dans la foulée: “Une propositi­on comme on n'en reçoit pas tous les jours”

    Une excursion en famille à Liège s’est terminée d’une façon pour le moins inattendue, pour un quinquagénaire anversois: accosté dans la rue, il s’est vu proposer un vaccin anti-Covid excédentaire. Après avoir accepté, il ressortait avec son injection d’AstraZeneca un quart d’heure plus tard. Le centre de vaccination avait un surplus et le personnel est donc allé dans la rue à la recherche de volontaires. “Je suis très content d’avoir été vacciné, c’est mieux que devoir jeter ces vaccins à la poubelle”, témoignait jeudi M. De Zutter sur HLN.
  3. Les tests rapides disponibles dès ce mardi: “Ne vous ruez pas en masse vers les pharmacies”

    Les tests rapides disponi­bles dès ce mardi: “Ne vous ruez pas en masse vers les pharmacies”

    À partir de ce mardi 6 avril, les pharmaciens seront autorisés à vendre des tests rapides de dépistage du coronavirus, dont les utilisateurs pourront se servir seuls sans l’aide d’un médecin ou d’un infirmier. À la veille de la mise sur le marché, l’Association pharmaceutique belge (APB) lance un appel clair: “Ne vous ruez pas en masse vers les pharmacies”. Toutes les officines ne seront pas approvisionnées dès demain.
  1. Une impressionnante avalanche près de Chamonix
    Play

    Une impression­nan­te avalanche près de Chamonix

    16 avril
  2. Un SUV saute un pont-levis en Floride
    Play

    Un SUV saute un pont-le­vis en Floride

    16 avril