Guglielmo Pastorelli, président des "Amis Réunis"
Plein écran
Guglielmo Pastorelli, président des "Amis Réunis" © Guglielmo Pastorelli

Pas question d’annuler le carnaval des enfants à Anderlues? Le mail qui prouve le contraire

ExclusifTraditionnellement, le carnaval des enfants se déroule le dernier jour d’école avant les congés de carnaval. Cette année, il n’en sera rien. Le carnaval des enfants et celui des grands auront lieu en même temps le lundi 2 mars. 

Initialement, le carnaval des enfants ne devait pas être organisé cette année à Anderlues. Pourtant, l'Échevin du Folklore et des Fêtes, Franco Baccati (PS), a nié cette évidence dans les colonnes de Sudpresse: “Il n’a jamais été question de l’annuler et il n’y a jamais eu de problèmes financiers.”

Preuves à l’appui, nous pouvons pourtant affirmer le contraire. Nous sommes entrés en possession de deux courriers qui expliquent noir sur blanc que “la commune a décidé, cette année, d’annuler le carnaval des enfants par manque de moyens financiers et d'organisation pour garantir la sécurité des élèves.” La première lettre était adressée aux parents des enfants concernés et la seconde aux directeurs des écoles participantes.

Preuve de la volonté d'annuler le carnaval des enfants à Anderlues
Plein écran
Preuve de la volonté d'annuler le carnaval des enfants à Anderlues
Mail envoyé aux directeurs d'école et exposant les motifs d'annulation du carnaval
Plein écran
Mail envoyé aux directeurs d'école et exposant les motifs d'annulation du carnaval © DR

Franco Baccati a donc décidé d’enclencher la marche arrière en décidant de coupler le carnaval des enfants à celui des grands. Mais cela est loin de satisfaire le président de la société carnavalesque ‘Les Amis Réunis’, Guglielmo Pastorelli: “Comment peut-on faire la fête et s’occuper des enfants en même temps?”

Honte

C’est lui-même qui avait dénoncé l’annulation prévue du carnaval des enfants dans un communiqué de presse: “Une bien triste nouvelle pour un fervent défenseur de notre folklore que je suis. Ce moment était une des rares occasions de réunir tous nos petits bouts qu’ils soient de l’enseignement communal, libre et même spécialisé le temps d’un après-midi aux sons des airs des gilles et des tambours. Pour certains de ceux-ci, c’était peut-être même la seule occasion de pouvoir participer à nos traditions, car on le sait, faire le gille c’est un sacré budget...

Citation

Je trouve cela vraiment honteux pour nos petits Bourlettis

Guglielmo Pastorelli, Président des ‘Amis Réunis’

De plus, notre carnaval des enfants était connu pour être l’un des plus grands de la région... Je trouve cela vraiment dommage et même honteux pour nos petits Bourlettis de ne pas pouvoir leur proposer un carnaval qui se fait depuis des décennies sous prétexte du manque de moyens financiers...”

Fondateur

L’émoi était encore plus grand pour le fondateur, Pascal Borremans: “Quelle tristesse! Je vous prête mes excuses les plus sincères mes enfants de la Bourlette. J’ai essayé pendant plus de 20 ans de vous satisfaire du plus profond de mon cœur tout en sachant que j’ai du m’accorder avec tous les directeurs et toutes les directrices pour ne pas mettre de couleur sur le visage d’un enfant, mais un sourire... J’ai fait tout ce que j’ai pu avec mon école de tambour pour vous faire rêver et ce, pendant deux petites heures d’évasion (...)

Citation

Je n’ai plus les mots, mais quelques larmes qui me coulent en écrivant ces derniers mots

Pascal Borremans, Fondateur du carnaval des enfants à Anderlues

Mes enfants de la Bourlette, chers parents, chers citoyens, chers corps enseignant, chers directeurs et chères directrices, je vous présente pour toutes les petites têtes blondes de notre commune mes plus grandes excuses, mon plus grand pardon... Je n’ai plus les mots, mais quelques larmes qui me coulent en écrivant ces derniers mots. Quelle tristesse, quelle tristesse...”

Pascal Borremans est aussi à la tête d’une société de tambours qui participe activement au carnaval des enfants.