Le secrétaire d'Etat Pascal Smet.
Plein écran
Le secrétaire d'Etat Pascal Smet. © Belgaimage

Pascal Smet se pose des questions sur l'action de la police après les émeutes à Anderlecht

Le secrétaire d'État bruxellois Pascal Smet (one.brussels-sp.a) s'est interrogé, dimanche lors d'une publication sur sa page Facebook, sur la poursuite de la police qui a mené au décès d'un jeune Anderlechtois de 19 ans. L'incident a conduit à des émeutes dans la commune durant le week-end. Selon lui, ces émeutes indiquent qu'une autre approche est nécessaire à Anderlecht. Son commentaire a été critiqué par le syndicat de la police SLFP.

  1. Voici comment vous pouvez économiser jusqu'à 40% sur les coûts énergétiques liés à votre sèche-linge
    Monenergie.be

    Voici comment vous pouvez économiser jusqu'à 40% sur les coûts énergéti­ques liés à votre sèche-lin­ge

    Le sèche-linge est considéré comme un des appareils électroménagers les plus énergivores. Toutefois, vous pouvez maîtriser partiellement cette consommation d’énergie. Ceux qui entretiennent minutieusement leur appareil, pourront réduire considérablement sa consommation énergétique et contribuer à la sécurité incendie. Ci-dessous, Monenergie.be vous fournit des explications.
  2. De Crem sur les émeutes: “Des jeunes qui ne peuvent pas fonctionner selon nos normes et valeurs”

    De Crem sur les émeutes: “Des jeunes qui ne peuvent pas fonction­ner selon nos normes et valeurs”

    Le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem a qualifié les émeutes du week-end à Anderlecht de "totalement inadmissibles". Il a indiqué dimanche soir sur VTM Nieuws que ces émeutes n'avaient rien à voir avec les mesures contre le coronavirus et rien non plus avec le décès d'un jeune homme de 19 ans vendredi. Les émeutiers ont abusé de cet évènement dramatique pour "créer des troubles", a-t-il souligné.
  3. Les mouvements d'entreprises entre Bruxelles et l'extérieur concernent surtout le Brabant

    Les mouvements d'entrepri­ses entre Bruxelles et l'extéri­eur concernent surtout le Brabant

    Les Brabants flamand et wallon ont concentré la majorité des déplacements d’entreprises vers la Région bruxelloise en 2021, avec un peu plus d’une entreprise “entrante” sur deux. Dans le sens opposé, environ 3.100 entreprises ont quitté la Région bruxelloise en 2021 pour s’établir ailleurs en Belgique, ressort-il de la brochure Mini-Bru 2023 diffusée mardi par l’Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse (IBSA).