Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Photo News

Passager d'un bus, ce Bruxellois a été soumis à l’éthylotest: “Aberrant!”

“Aberrant!”, s’indigne Roch Vankimmenade. Ce Bruxellois de 61 ans a été soumis à l’éthylotest alors qu’il rentrait chez lui en bus après un repas arrosé, comme le relatent nos confrères de La Capitale.

Roch est sous la menace d’une amende après avoir été soumis à l’éthylotest alors qu’il était à bord d’un bus en août dernier. “Alors que je rejoignais une place assise, le véhicule a redémarré et je me suis cogné la tête.”

Il contacte alors la police. “Le policier m’a demandé si j’avais bu. Il m’a fait souffler dans l’éthylotest. J’étais positif”. Roch reçoit alors un pro justitia. “De victime, je suis passé à accusé!”

La Capitale a interrogé un substitut du parquet de police. “Seule l’ivresse publique est punissable”, explique-t-il. “Et je rappelle que le bus est bien un lieu public.” Toutefois, Roch n’en démord pas et promet de faire appel à un avocat si une amende lui était infligée.