Les manifestants ont pris possession des endroits délaissés à Charleroi.
Plein écran
Les manifestants ont pris possession des endroits délaissés à Charleroi. © S.W.

“Pensionné, handicapé, expulsé par Magnette”, la désobéissance civile gagne les rues de Charleroi

ReportageCe lundi 5 octobre est la journée mondiale de l’habitat. L’Association Sans But Lucratif (ASBL) Solidarités Nouvelles via son collectif citoyen DAL (Droit Aux Logements) a décidé de profiter de cette occasion pour mener une action de désobéissance civile dans les rues de Charleroi. L’encyclopédie Universalis définit la désobéissance civile comme un acte citoyen illégal, mais non violent qui a pour but d’exercer une pression sur les décideurs politiques sur une question de société.

  1. Un nouveau quartier va s’installer au pied d’un terril à Charleroi

    Un nouveau quartier va s’installer au pied d’un terril à Charleroi

    Le projet des Quartiers Nouveaux a été lancé en 2015 par la Région Wallonne. Ceux-ci ne doivent pas se présenter sous la forme de lotissements résidentiels mais sous celle d’espaces urbanisés multifonctionnels, assurant un cadre de vie de qualité, et comportant des logements mais aussi des services publics et privés de proximité, des activités économiques (commerces, bureaux, professions libérales, etc.). Ils doivent aussi s’inscrire dans une démarche de “ville intelligente” ou de “territoire intelligent”. L’un d’entre eux va naître à Charleroi.
  2. 26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet

    26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet

    La Société Wallonne du Logement (SWL) a instauré un programme appelé Pivert 2. Celui-ci cible les logements dont la consommation est la plus élevée. Ensuite, il vise à les rénover de manière innovante et durable. Objectif: atteindre une performance énergétique globale de 90 kilowatt-heures par an et par mètre carré. Soit une consommation de neuf litres de mazout par an et par mètre carré ou de neuf mètres cube de gaz par an et par mètre carré.