Des enfants portent un masque buccal dans la cour de récréation d'une école primaire à Hélécine, lundi 06 décembre 2021. À partir d'aujourd'hui, les enfants dès l'âge de six ans doivent porter un masque dans les espaces publics, y compris les écoles.
Plein écran
Des enfants portent un masque buccal dans la cour de récréation d'une école primaire à Hélécine, lundi 06 décembre 2021. À partir d'aujourd'hui, les enfants dès l'âge de six ans doivent porter un masque dans les espaces publics, y compris les écoles. © BELGA

Pétition contre le port du masque à 6 ans: “Si on autorise le masque, c’est la porte ouverte à toutes les autres mesures”

Nous vous en parlions ce week-end, une pétition contre le port du masque à partir de 6 ans, lancée en ligne à la suite des mesures décidées lors du dernier Comité de concertation, comptabilise plus de 31.000 signatures ce lundi midi. Nombreux sont les parents à s’opposer au port du masque par leurs enfants.

  1. Port du masque en primaire: “Ne reportez pas votre colère contre les directions”

    Port du masque en primaire: “Ne reportez pas votre colère contre les directions”

    La ministre francophone de l'Éducation Caroline Désir a lancé dimanche un appel aux parents dont les enfants vont devoir dès demain/lundi porter un masque pour aller à l'école. "Je demande aux parents de ne pas reporter leur colère contre les directions ou les enseignants", a souligné la ministre sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi), réagissant aux inquiétudes d'un directeur d'école.
  2. Les modalités sur le port du masque dans les écoles primaires sont connues
    Mise à jour

    Les modalités sur le port du masque dans les écoles primaires sont connues

    Depuis ce samedi, l’obligation du port du masque est étendue aux enfants à partir de l’âge de 6 ans. Cela signifie qu’en classe aussi, ils devront s’affubler d’une protection buccale dès lundi sauf dans l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit (ESHAR) où une fois assis, les élèves pourront le retirer “étant entendu que les consignes d’aération” sont respectées, lit-on dans la circulaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.