Philippe Close.
Plein écran
Philippe Close. © BELGA

Philippe Close défend son action face à la Boum 2: “On n'allait pas amputer une partie du territoire”

MISE À JOURLe bourgmestre de Bruxelles-ville Philippe Close (PS) a défendu dimanche sa gestion de la Boum 2 à l'origine samedi de nouvelles violences au Bois de la Cambre, que l'édile avait décidé de maintenir ouvert au public.

  1. “Le lundi 12 juillet, tous les modèles prédisaient un événement extrême”

    “Le lundi 12 juillet, tous les modèles prédisai­ent un événement extrême”

    Le lundi 12 juillet à 00h00, “tous les modèles étaient d’accord. On savait qu’on allait être confronté à un épisode pluvieux extrême dans les Ardennes” et qu’il y aurait des inondations, a affirmé Xavier Fettweis, le directeur du laboratoire de climatologie de l’ULiège, lors de son audition, jeudi, devant la commission d’enquête parlementaire sur les inondations de la mi-juillet.
  2. Rentabiliser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes
    Economie

    Rentabili­ser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes

    Maintenant que les taux d’épargne sont bas en permanence, les investissements dans les actions ou fonds qui paient un dividende (élevé), deviennent de plus en plus populaires. Si les résultats d’entreprise sont favorables, les investisseurs perçoivent de l’argent sur base annuelle via ce dividende, sans devoir vendre leurs actions. Il y a 2 options pour investir dans des actions et des fonds d’investissement qui paient des dividendes: le rendement élevé des dividendes et la forte croissance des dividendes. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la différence.
  3. Les plaintes contre les policiers ont augmenté de 11% en 2020

    Les plaintes contre les policiers ont augmenté de 11% en 2020

    Le nombre de plaintes contre des policiers, traitées par l'Inspection générale de la police (IAG), a augmenté de 11% entre 2019 et 2020, ressort-il du dernier rapport d'activité de ce service évoqué vendredi dans les journaux du groupe Sudpresse. L'Inspection générale de la police peut être saisie d'une plainte par un citoyen mais aussi par un service de police ou par des policiers qui dénoncent des comportements au sein même de leur service.