L'appartement de la rue Max Roos à Schaerbeek a servi de laboratoire à explosifs pour les attentats du 22 mars à Bruxelles. Comme d'autres planques, il était loué au nom de Bakkali.
Plein écran
L'appartement de la rue Max Roos à Schaerbeek a servi de laboratoire à explosifs pour les attentats du 22 mars à Bruxelles. Comme d'autres planques, il était loué au nom de Bakkali. © photo_news

Photos, lettres, fichiers audio et vidéo: l'ordinateur retrouvé rue Max Roos a livré tous ses secrets à la cour

Toute la journée de mercredi au procès des attentats du 22 mars 2016 a été consacrée à la poursuite de l’exposé sur le contenu du PC retrouvé dans un sac poubelle rue Max Roos à Schaerbeek, où était situé l’un des deux appartements “conspiratifs” des terroristes. Photos, lettres, documents de propagande, fichiers audio et vidéo, l’appareil regorge d’une mine d’informations permettant de contextualiser l’emploi du temps et les motivations des terroristes. Il a été passé en revue durant deux jours.