Plus de 1.300 nouveaux logements au cœur de “Rives Ardentes”, le projet d’écoquartier de Coronmeuse

La phase 1 du chantier de “Rives Ardentes”, le projet d’écoquartier de Coronmeuse à Liège, doit débuter début 2021, a annoncé mercredi Laurent Malard, porte-parole du consortium Neolegia, en marge du Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM) organisé dans la Cité ardente.

Plein écran
© D.R.

Le projet “Rives Ardentes”, l’écoquartier de Coronmeuse, dont l’investissement global est estimé à 330 millions d’euros, prévoit la réalisation d’un total de 1.325 logements répartis sur 140.000 m2. 60.000 m2 seront dédiés à une série d’autres fonctions, comme des commerces.

En juin 2017, le consortium Neolégia remportait le marché pour le développement d’un écoquartier sur le site de Coronmeuse. Suite à quoi un contrat a été signé entre la Ville de Liège et le prestataire, le 18 septembre 2018.

“C’est un nouveau mode de vie qui sera proposé à travers un quartier redessiné et accessible à tous. Cette accessibilité se traduira à travers diverses thématiques : la mobilité douce et apaisée, les modes d’habitats diversifiés, les espaces verts, un chauffage urbain”, indique la Ville de Liège.

Mobilité douce en avant

En matière de mobilité, tout d’abord, l’accès au site sera la strictement limité aux véhicules d’urgence, de déménagements et de livraisons. La part belle sera donnée à la mobilité douce, que ce soit à pied, à vélo, ou encore à trottinette. Des emplacements leur seront d’ailleurs réservés. Un parking en sous-sol de 30.000 m2 va voir le jour et “comportera une part importante de stationnements pour véhicules électriques et partagés”, assure-t-on. 

Quartier mixte et production locale

Différentes configurations de logements seront mises en œuvre. Les premiers permis délivrés concernent 200 logements, sur les 1.325 qui sortiront de terre, au total. On retrouvera 37 appartements d'une seule chambre, 76 appartements de deux chambres, 39 appartements de trois chambres, 7 appartements de quatre chambres et, enfin, 41 maisons de trois ou quatre chambres.

La Ville assure mettre un point d’honneur à favoriser la mixité familiale, sociale. Une mixité qui, selon les promesses, concernera également les fonctions des espaces. Sur les 200.000 m² de surface totale, 60.000 devraient, en effet, être dédiés à des fonctions autres que le logement. Il est notamment question de 6.000 m2 d’espaces commerciaux, dont une partie devrait faire la part belle  aux productions locales.

Des permis ont d’ores et déjà été délivrés pour 13 ateliers, 11 surfaces commerciales et un espace horeca.

Plein écran
© D.R.

Espaces verts et biodiversité

“La conception de l’espace public reposera sur trois piliers centraux : l’augmentation de la superficie totale des espaces verts, le verdissement des zones publiques et privées dans les zones actuellement pavées et le renforcement du réseau écologique vert-bleu”, indique-t-on. 500 nouveaux arbres devraient être plantés, portant à 1.000 le nombre total de ces derniers. 

Le parc Astrid sera étendu et aménagé. La piste d’athlétisme sera prolongée et rénovée. De nombreux potagers urbains seront présents et seront entourés de différentes espèces de plantes vivaces demandant peu d’entretien. Des murets empilables favorisant la biodiversité seront implantés.

Chauffage urbain pour tout le quartier

Un réseau de chaleur sera mis en place sur le site. La chaleur, provenant de l’incinération des déchets de l’usine Uvelia, située à Herstal, alimentera l’ensemble des fonctions du projet, permettant ainsi de valoriser l’énergie renouvelable.

La Ville de Liège espère que toutes ces caractéristiques feront de l’écoquartier de Coronmeuse un modèle de développement durable pour Liège et pour d’autres villes. 

La commercialisation ainsi que les travaux de réalisation de l’ensemble des espaces et équipements publics démarreront dès la délivrance des permis, prévue au deuxième semestre 2020. Les travaux de construction des premiers logements devraient alors commencer début 2021. La ville parle de premiers logements terminés fin 2022, et des espaces et équipements publics fin 2023.

Retrouvez ici toute l’actualité de la province de Liège.

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.