Plus de 50 emplois menacés chez New Store Europe à Grobbendonk

New Store Europe, société située à Grobbendonk (province d'Anvers) et qui consacre ses activités à l'aménagement de magasins, va se déclarer en faillite, ont indiqué les syndicats.

De Tijd rapportait vendredi que la société-mère norvégienne avait été déclarée en faillite la semaine dernière. Les difficultés financières rencontrées sur le marché d'origine semblent donc avoir un impact sur les filiales étrangères.

Mardi, la direction régionale implantée aux Pays-Bas s'est rendue à Grobbendonk pour évaluer la situation belge. "La demande de faillite a été introduite vendredi et sera probablement prononcée mardi devant le tribunal de commerce de Turnhout", a précisé le secrétaire ABVV/FGTB Ronny Leblon. Les organisations de travailleurs devraient rencontrer le curateur le même jour. Cinquante-cinq postes sont menacés à Grobbendonk en cas de faillite, dont une vingtaine d'employés.

"La société avait un domaine très spécifique et comptait de gros clients comme Proximus, mais le modèle actuel ne semblait plus être à la hauteur de la réalité d'aujourd'hui, avec la crise qui n'est pas complètement levée. Les entreprises postposaient leurs commandes", analyse le secrétaire LBC/CNE Joeri Saenen.

Le groupe norvégien était présent dans quelque 30 pays et comptait 700 collaborateurs. Le chiffre d'affaires s'élevait l'an dernier à 177 millions d'euros pour une perte opérationnelle de 11 millions d'euros. Le site anversois, qui avait notamment pour clients les chaînes de magasins de vêtements JBC et Lola & Liza, affichait une perte nette de 800.000 euros.