Plein écran
© photo_news

Plus question d'enfermer des enfants au centre 127 bis

UpdateLe Conseil d'État a suspendu jeudi l'exécution de certaines dispositions de l'arrêté royal qui détermine les règles de fonctionnement des maisons familiales situées dans l'enceinte du centre fermé 127bis à Steenokkerzeel. Dans les faits, l'enfermement d'enfants y est suspendu.

En mai 2018, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration de l'époque, Theo Francken (N-VA), avait obtenu le feu vert du kern pour permettre cet enfermement dans des unités familiales aménagées dans une extension du centre 127 bis à Steenokkerzeel. Une première famille était arrivée le 14 août, une famille serbe comptant quatre enfants. Celle-ci avait été déboutée de toutes les procédures en vue d'obtenir un titre de séjour et était en séjour illégal depuis 2013. La famille a ensuite été expulsée. Depuis lors, d'autres familles sont passées par cette unité. 

Le règlement de fonctionnement de cette unité familiale est donc suspendu "notamment parce qu'il n'exclut pas la possibilité d'une détention d'enfants en bas âge en des lieux où ils sont susceptibles d'être exposés à des nuisances aéroportuaires sonores très importantes, alors que la durée de cette détention peut aller jusqu'à un mois", relève le Conseil d'Etat dans son arrêt.

  1. L'ex-maison communale de Ransart touchée par un incendie à la suite d'une explosion

    L'ex-mai­son communale de Ransart touchée par un incendie à la suite d'une explosion

    Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 01h30, une explosion a eu lieu au sein de l'ancienne maison communale de Ransart située sur la Place Louis Delhaize à Ransart (Charleroi). Les pompiers sont parvenus à maîtriser l'incendie vers 05h00 du matin, signale la zone de secours. Un pompier a été légèrement blessé durant l'intervention. Selon les premières informations, une fuite de gaz serait à l'origine du sinistre.
  2. Election sous tension à Bilzen après la poussée du Vlaams Belang

    Election sous tension à Bilzen après la poussée du Vlaams Belang

    Les électeurs de la commune de Bilzen, dans le Limbourg, sont convoqués pour la troisième fois en huit mois ce dimanche après l'invalidation par le Conseil d'Etat du précédent scrutin local. La tension est palpable dans la commune où le Vlaams Belang a réalisé 21,30% des voix aux dernières élections flamandes du 26 mai, à peine moins que la N-VA. Si ces scores venaient à être confirmés, le cordon sanitaire pourrait être mis sous pression.