École communale de Pont-de-Loup (Aiseau-Presles)
Plein écran
École communale de Pont-de-Loup (Aiseau-Presles) © Google

Plusieurs cas de Covid-19 ont été détectés dans une école d’Aiseau-Presles

L’une des priorités des gouvernements actuels est de maintenir ouvert les établissements scolaires aussi longtemps que possible pour les plus petits. C’est ainsi que sous certaines conditions, les élèves du niveau maternel et primaire peuvent physiquement prendre part aux cours ou ateliers malgré le coronavirus. Or, même s’ils sont moins sensibles à la Covid-19, des études démontrent qu’ils ne sont pas moins contaminateurs que les adultes. Plusieurs classes et écoles ont d’ailleurs déjà dû être se mettre en stand-by.

  1. Le mal-être des élèves et enseignants: “C’est dingue que les profs ne soient pas prioritaires pour la vaccination”
    interview

    Le mal-être des élèves et enseig­nants: “C’est dingue que les profs ne soient pas prioritai­res pour la vaccinati­on”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 1: L’ENSEIGNEMENT. Le secteur de l’enseignement peut pousser un ouf de soulagement. D’ici le 19 avril, tous les élèves du secondaire reprendront à 100% en présentiel. Une perspective qui ne doit pas faire oublier les difficultés rencontrées par les enseignants depuis le début de la crise. Pour 7sur7, deux d’entre eux ainsi que Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement, détaillent les obstacles auxquels ils sont confrontés chaque jour. Tous trois regrettent un manque de soutien de la part du gouvernement et s’inquiètent des conséquences de ces derniers mois pour les élèves.
  2. Le gouvernement définit les contours du “Covid safe ticket”: “Notre liberté ne dépendra pas d’un pass”
    Mise à jour

    Le gouverne­ment définit les contours du “Covid safe ticket”: “Notre liberté ne dépendra pas d’un pass”

    Le Premier ministre Alexander De Croo a assuré mercredi à la Chambre qu’il n’y aura pas d’évolution vers “une société de pass” (pasjesmaatschappij en néerlandais), au lendemain du comité de concertation qui a décidé de la mise en place du “plan d’été” de déconfinement. Celui-ci doit entrer en vigueur à partir du 9 juin, si la situation sanitaire le permet. “Notre liberté ne dépendra pas d’un pass”, a déclaré mercredi le Premier ministre, en réponse aux questions des députés. “On veut créer des possibilités avec ce ‘corona safety ticket’”, a-t-il indiqué.
  1. Un avion presque coupé en deux après une collision en vol
    Play

    Un avion presque coupé en deux après une collision en vol

    13 mai
  2. La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute
    Play

    La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute

    13 mai