Plein écran
Rue de la Maladrée à Courcelles © Google

Plusieurs chantiers modifient la circulation à Courcelles

La région de Charleroi est un chantier à ciel ouvert. Les projets de construction ou de rénovation se multiplient. Cela ne vaut pas que pour le centre-ville. À Courcelles, les habitudes des automobilistes vont devoir fameusement changer.

À partir de ce vendredi 24 janvier, la rue de la Maladrée à Courcelles sera mise en sens unique! C’est ce qu’indiquent les autorités communales. Par conséquent, la circulation pourra s’effectuer uniquement de la rue de Luttre vers la rue de la Station. Des zones de stationnement seront mises en place pour ne pas créer un couloir propice à la vitesse.

Dès que les conditions climatiques le permettront, un aménagement sécuritaire sera également entrepris au carrefour entre la rue Maladrée et la rue de la Station.

Ce projet a été décidé suite aux travaux et au changement de circulation effectués dans la rue de Luttre. Les aménagements ont pour objectif de réduire un flux de véhicules devenu trop important aux yeux du collège communal. Cette mesure devrait exister quatre mois.

Autres changements

Aux Sentiers Saint-Joseph, des travaux de réfection de la voirie ont été entamés lundi par l’entreprise Wanty. Conséquence: toute circulation et stationnement seront interdits dans la zone des travaux entre 7h00 et 17h00. Ce chantier devrait durer 100 jours, soit jusqu’au 30 avril 2020.

À l’inverse, la circulation dans la rue du Nord a repris son cours normal depuis le 8 janvier dernier. Elle s’effectue de nouveau dans les deux sens. Le stationnement est toujours autorisé, en partie, à cheval sur les trottoirs. L’objectif des aménagements temporaires dans cette rue était de résoudre les problèmes de circulation liés aux piétons.

  1. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.