Plein écran
Chris Medo (42 ans, à droite) en Benni Smulders (37 ans, à gauche) ont perdu la vie dans un incendie à Beringen dimanche © DR

Pompiers morts à Beringen: faut-il un comité de contrôle?

Depuis 2000, au moins 32 pompiers sont décédés au cours d'une intervention, d'après les chiffres relevés par Tim Renders, conseiller et instructeur en prévention incendie, qui plaide pour un organisme d'enquête indépendant, peut-on lire dans les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

"Le SPF Intérieur, qui est notamment responsable des pompiers, ne conserve pas de données sur le nombre de pompiers blessés ou décédés en intervention", indique Tim Renders. "Il faudrait au moins qu'une enquête indépendante soit diligentée en cas d'incident.”

Quelques jours après l'incendie de Beringen qui a coûté la vie à deux pompiers, Tim Renders et son collègue Jan Jorissen, le commandant du service d'incendie du Nord-Limbourg, plaident en faveur d'un organe d'enquête indépendant.

"Chaque service opérationnel de notre pays dispose d'un tel organe. La police dispose du Comité P, les services de renseignement du Comité R et il existe également un service d'enquête au ministère de la Défense qui contrôle la situation. Pourquoi pas un Comité pour les pompiers?", s'interroge Jan Jorissen.

Après la catastrophe de Ghislenghien en 2004, les services de secours ont été réformés et, dans la foulée, un Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile a vu le jour en juin 2008. "L'objectif était de rassembler les connaissances et les chiffres disponibles afin de pouvoir mener des enquêtes", complète Jan Jorissen. Mais le Centre de connaissances n'a jamais vraiment démarré car, selon M. Jorissen, le buget a été raboté année après année. Critique que réfute le Centre de connaissances.

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  1. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.