Plein écran
Charles Michel, président du MR. © AFP

Pour le MR, c'est "non au coquelicot", confirme Charles Michel

Sans surprise, pour le MR, c'est "non au coquelicot; oui à une majorité solide", a indiqué le parti lundi midi, à l'issue d'une réunion en intergroupe parlementaire.

Rappelant que le PS et Ecolo n'ont la majorité ni en nombre de sièges, ni en nombre de voix, le Mouvement Réformateur "appelle une fois encore au respect du suffrage universel et des résultats électoraux".
Les libéraux prennent toutefois "acte de la contribution de la société civile". 

"Le MR se veut constructif et répondra positivement et de manière ouverte à toute initiative visant à mettre en place des majorités solides et stables pour relever les défis du futur", a précisé Charles Michel.