Plein écran
Gwendolyn Rutten, présidente de l'Open Vld. © belga

Pourquoi l'Open Vld ne soutient pas la proposition de loi climat

L'Open Vld ne peut soutenir la proposition de "loi climat" élaborée par un collectif d'universitaires et reprise par les écologistes d'Ecolo et de Groen qui comptent la déposer à la Chambre, a indiqué lundi la présidente des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten, tout en réaffirmant sa volonté d'atteindre les objectifs climatiques acceptés par la Belgique.

"Groene voorstel = te veel overheid" (la proposition de Groen = trop d'Etat), a-t-elle déclaré sur Twitter.

Ecolo et Groen ont co-signé une proposition de loi à la Chambre reprenant la "loi spéciale climat" prête à l'emploi élaborée par des universitaires francophones et néerlandophones de l'UCLouvain et de l'Université Saint-Louis, ainsi que des UGent et UHasselt, qui l'ont présentée vendredi. Ce texte a reçu lundi le soutien de la quasi-totalité des partis francophones, à l'exception notable du Parti populaire (PP).

Selon Mme Rutten, l'Open Vld ne peut apporter son soutien au texte.

"Respecter les accords sur le climat? Oui. Avec des mesures qui fonctionnent, un businessmodel (modèle d'affaires) qui fait que tout le monde peut y participer (avec) plus d'innovation et de science. Via le Sénat. Non. Avec une nouvelle institution? Svp réduisez (le rôle de) l'Etat. La proposition de Groen = trop d'Etat. Moins de paroles. Davantage d'actes", a-t-elle twitté.

Pour l'Open Vld, il faut d'abord réaliser les objectifs climatiques existants au niveau belge et européen.

"Nous les soutenons pleinement. Nous devons atteindre ces objectifs. Nous devons maintenant prendre des mesures qui ont un impact pour franchir la latte", a ajouté Mme Rutten.

Selon elle, l'Open Vld ne souhaite pas "perdre du temps avec la création de davantage d'institutions publiques ou même par la réanimation du Sénat".