En haut, de gauche à droite: Niel Hens, Emmanuel André, Marc Van Ranst, Inge Bernaerts, Marius Gilbert.
En bas, de gauche à droite: Erika Vliegh, Mathias Dewatripont, Pierre Wunsch, Céline Nieuwenhuys, Johnny Thijs.
Plein écran
En haut, de gauche à droite: Niel Hens, Emmanuel André, Marc Van Ranst, Inge Bernaerts, Marius Gilbert. En bas, de gauche à droite: Erika Vliegh, Mathias Dewatripont, Pierre Wunsch, Céline Nieuwenhuys, Johnny Thijs. © Photonews, belga, VTM, RTL info

Pourquoi le groupe Déconfinement est (déjà) critiqué

Les experts appelés à préparer le déconfinement graduel du pays sont connus depuis lundi. Le GEES (Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy) est composé de cinq personnalités issues de la sphère scientifique et médicale, et de cinq représentants du monde socio-économique. Le grand absent? L’“humain”. Plusieurs voix, dont celle de Jean-Marc Nollet, s’élèvent pour que le panel soit élargi. 

  1. Déconfinement: doit-on suivre la stratégie autrichienne?

    Déconfine­ment: doit-on suivre la stratégie autrichien­ne?

    L’Autriche a annoncé sa volonté d'assouplir progressivement les restrictions en vigueur pour lutter contre le coronavirus à partir du 14 avril. De nombreux pays européens, dont la Belgique, pourraient s’inspirer du plan de déconfinement autrichien. Selon l’épidémiologiste de la KU Leuven Annemie Vandamme, interrogée par Het Laatste Nieuws, le plan autrichien est logique. Toutefois, l’experte estime que les différentes étapes se succèdent trop rapidement.