Plein écran
© BELGA

Pourquoi les bars bruxellois doivent-ils fermer à 23 heures? Les explications d’Yves Van Laethem

Mise à jourLe nombre moyen d’infections au coronavirus est passé à 1.551,3 par jour entre le 18 et le 24 septembre (+17% par rapport à la période de sept jours précédente), une tendance dont la hausse ralentit depuis cinq jours. Les premiers signes d’une stabilisation? Oui, selon Yves Van Laethem qui confirme que l'on se dirige vers un plateau “qu’il convient d’atteindre le plus rapidement possible”. L'infectiologue s’est également penché sur la fermeture anticipée des bars et cafés bruxellois à 23 heures. 

  1. Après Bruxelles, Yves Van Laethem estime que des mesures plus strictes pourraient être instaurées à Liège
    Coronavirus

    Après Bruxelles, Yves Van Laethem estime que des mesures plus strictes pourraient être instaurées à Liège

    À partir de ce lundi, de nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du coronavirus entrent en vigueur dans la capitale. Dès ce soir, et au moins pour trois semaines, les bars et cafés devront fermer leurs portes à 23 heures. Les rassemblements de plus de dix personnes sont également interdits durant la nuit. Selon Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, des mesures similaires pourraient être imposées à Liège.
  2. Actions syndicales et métros bondés: la Stib lance un appel à ses voyageurs

    Actions syndicales et métros bondés: la Stib lance un appel à ses voyageurs

    Les actions des syndicats organisées ce lundi 28 septembre au niveau national ont un impact important sur le réseau de la Stib. Le métro est particulièrement touché. La Stib invite ses voyageurs à n’emprunter les transports publics que s’ils n’ont pas d’autres alternatives ou à décaler leurs horaires, afin d’éviter de surcharger les lignes qui circulent et permettre à ceux qui en ont vraiment besoin de se déplacer en toute sécurité.
  3. Le nombre de contaminations encore à la hausse malgré un léger ralentissement
    Coronavirus

    Le nombre de contamina­ti­ons encore à la hausse malgré un léger ralentisse­ment

    Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 1.551,3 par jour entre le 18 et le 24 septembre (+17% par rapport à la période de sept jours précédente), une tendance dont la hausse ralentit depuis cinq jours. Les autres indicateurs semblent entamer le même mouvement, ressort-il lundi des chiffres provisoires de la dernière mise à jour du tableau de bord de l’Institut de santé publique Sciensano.