Emir Kir.
Plein écran
Emir Kir. © BELGA

Pourquoi l’exclusion d’Emir Kir sonne le glas d’une éventuelle majorité arc-en-ciel

Mise à jourL’exclusion, samedi, du député fédéral Emir Kir du PS a pour effet de fermer définitivement la porte à l’éventuelle constitution d’une majorité arc-en-ciel au niveau fédéral.

  1. “L’escroc belge de Tinder” a fait au moins 27 victimes: "C'est un prédateur sexuel”

    “L’escroc belge de Tinder” a fait au moins 27 victimes: "C'est un prédateur sexuel”

    Ses victimes l’appellent le “Tinder Swindler” belge (“l’escroc belge de Tinder”) ou tout simplement “Jonas”. Elles le qualifient de personne narcissique et de manipulateur, voire de prédateur. X.S. a 27 ans et est originaire de Deurne, à Anvers. En un an, il a fait au moins 27 victimes sur les réseaux sociaux. Son objectif? Tromper et menacer des filles afin d’obtenir des images d’elles nues, des faveurs sexuelles, et même de les violer. Trois de ses victimes se confient. “Alors que j’étais sur le chemin vers le poste de police, il a continué à m’envoyer des messages de menace”, se souvient Elke.
  2. Dans ce pays, vous risquez une amende de 1 500 euros si vous utilisez un avertisseur de radar
    Independer

    Dans ce pays, vous risquez une amende de 1 500 euros si vous utilisez un avertis­seur de radar

    En plus de vous aider à trouver votre chemin, un GPS ou une application de navigation telle que Waze vous informe également des limitations de vitesse et vous indique l’emplacement des radars ou des contrôles mobiles. Mais saviez-vous que ces avertisseurs de radar sont interdits dans certains pays de vacances ? Vous risquez même une lourde amende. Independer.be vous dit ce qu’il faut savoir.
  3. Une défaite du fisc contre un groupe finlandais va coûter à l'État au moins 100 millions d'euros

    Une défaite du fisc contre un groupe finlandais va coûter à l'État au moins 100 millions d'euros

    Après de longues années de procédures, le groupe énergétique finlandais Fortum a obtenu gain de cause face à l’Inspection spéciale des impôts à propos d’une structure mise en place en Belgique, rapportent L’Echo et De Tijd mercredi. La décision de la justice anversoise coûtera certainement au Trésor belge plus de cent millions d’euros. Le fisc ne compte pas interjeter appel.