Plein écran
© belga

Procès Kitty: "Nier, c'est leur arme sans Kalachnikov"

Me Nina Van Eeckaut, avocate au barreau de Louvain et conseil de l'inspecteur Peter Van Stalle, a plaidé, mardi après-midi, devant la cour d'assises de Bruxelles. Selon elle, les accusés sont des bandits qui n'hésitent pas à tirer sur les gens lorsqu'ils constituent un obstacle pour eux sur le chemin vers l'argent.

Noureddine Cheikhni (33 ans), Galip Kurum (32 ans) et Hassan Iasir (34 ans) sont accusés d'avoir commis un home-jacking à Lot, près de Beersel, la nuit du 3 au 4 décembre 2007, au cours duquel l'habitant, Ismaïl Sacoor, avait été blessé de trois balles de revolver.
 
Ils sont accusés d'avoir ensuite tiré à la Kalachnikov sur un combi de police qui patrouillait dans le quartier. L'inspecteur Peter Van Stalle avait été blessé et l'inspectrice Kitty Van Nieuwenhuysen (23) avait été tuée.
 
"Nier, c'est leur droit", a souligné Me Van Eeckaut, "et ils l'ont largement épuisé. Nier, c'est leur arme quand ils n'ont pas de Kalachnikov en main", a-t-elle plaidé.
 
Selon l'avocate, les accusés connaissaient bien Lot grâce à son marché de voitures d'occasion. Leur projet initial aurait été de voler la camionnette du voisin de la famille Sacoor, un véhicule qui présentait des traces d'effraction. "Une camionnette avec élévateur, idéale pour voler des voitures", a commenté l'avocate.
 
Ils n'y seraient pas parvenus et auraient voulu repartir avec la voiture Volvo volée avec laquelle ils étaient arrivés. Le véhicule ne redémarrant pas, voyant un combi de police en patrouille, ils auraient paniqué, a expliqué l'avocate.
 
C'est alors qu'ils auraient décidé d'entrer par effraction au domicile des Sacoor pour voler les clés de leur voiture. Chacun des trois aurait eu un rôle à jouer.
 
Galip Kurum, trop vite reconnaissable par des victimes parce qu'il boîte, serait resté dehors. "C'est lui qui a tiré à la Kalachnikov sur le combi de police", a avancé l'avocate. "Il a déjà été condamné dans l'affaire du braquage de la poste de Lodelinsart avec Noureddine Cheikhni pour être celui qui avait tiré vers les policiers, chargé d'assurer sa fuite et celle de ses complices".
 
Me Nina Van Eeckout est aussi revenue sur les aveux de Noureddine Cheikhni concernant le home-jacking commis à Roux le 7 novembre 2007. "Il est opportuniste. Ne tombez pas dans son piège", a-t-elle dit aux jurés. "Il a avoué dans l'espoir de paraître crédible et d'être acquitté pour les faits les plus graves, ceux de Lot".
 
Enfin, l'avocate a plaidé que les trois accusés étaient revenus de l'étranger où ils étaient partis le surlendemain des faits parce qu'ils pensaient que la police n'avait rien trouvé les concernant. "Cette fois, ils se sont trompés", a-t-elle conclu.
 
L'avocat général, Bernard Dauchot, prononcera son réquisitoire mercredi. (belga/jc)

  1. Nizar Trabelsi gagne une nouvelle fois devant la justice belge
    mise à jour

    Nizar Trabelsi gagne une nouvelle fois devant la justice belge

    Nizar Trabelsi a gagné une nouvelle fois devant la justice belge à la suite de son extradition vers les Etats-Unis, ont annoncé vendredi ses avocats. Le tribunal de première instance de Bruxelles impose à l’État belge d’informer les autorités américaines que le terroriste ne peut être poursuivi outre-Atlantique pour les mêmes faits que ceux qui lui ont valu une condamnation en Belgique, à savoir le projet d’attentat contre la base militaire de Kleine Brogel.