Le projet prévoit, outre la construction d'un pont pour les vélos au-dessus des Quatre Bras, le passage de la circulation automobile sur l'avenue de Tervueren de deux à une bande.
Plein écran
Le projet prévoit, outre la construction d'un pont pour les vélos au-dessus des Quatre Bras, le passage de la circulation automobile sur l'avenue de Tervueren de deux à une bande. © Werkvennootschap

Quatre Bras: le projet de la Flandre qui fâche les communes bruxelloises

Le projet flamand de réaménagement du carrefour des Quatre Bras et du bout de l’avenue de Tervueren (N3) est loin de susciter l'adhésion des communes bruxelloises directement concernées, à savoir Woluwe-Saint-Pierre et -Saint-Lambert, ainsi qu’Auderghem. Le projet, qui prévoit entre autres la disparition du bras sud de la N3 utilisée par la navette automobiliste sortante pour en faire une autoroute cyclable, intéresse par contre la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen).